Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Insolite

A Plaimpied-Givaudins, dans le Cher, une école parentale dans une yourte

jeudi 28 septembre 2017 à 6:20 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

C'est une école pas comme les autres qui a ouvert le 5 septembre dernier à Plaimpied-Givaudins, près de Bourges : elle accueille une quinzaine d'enfants chaque jour. Tout y est différent, les méthodes, et même les locaux puisque l'association a ouvert cette classe dans une yourte.

La yourte accueille la classe. la bâtiment en bois sert de salle de repos pour les enfants.
La yourte accueille la classe. la bâtiment en bois sert de salle de repos pour les enfants. © Radio France - Michel Benoit

Plaimpied-Givaudins, France

Le choix de cette yourte était à l'origine bassement matériel et s'est révélé très judicieux à l'usage si on en croit Marie Lebas, présidente de l'association le Chêne Vert : "on a choisi une yourte car c'est plus simple à construire qu'un bâtiment en dur, et c'est moins cher. Mais au final, on va la garder car cette yourte est très agréable à l'usage. Elle est très bien isolée, très confortable. Le bois, le tissus absorbent les sons. La classe n'est pas bruyante." Un poêle à pellets assure une chaleur agréable en ce jour de pluie et un dôme de verre, au sommet du toit diffuse la lumière.

Les petites tables disposées dans la yourte. Tout le mobilier est en bois : c'est plus chaleureux et plus éco-responsable. - Radio France
Les petites tables disposées dans la yourte. Tout le mobilier est en bois : c'est plus chaleureux et plus éco-responsable. © Radio France - Michel Benoit

On enlève ses chaussures pour entrer dans cette yourte et deuxième surprise, c'est une maman qui ce jour-là anime un atelier. Les enfants les plus grands sont rassemblés autour des petites tables, l'un d'eux tient une grande brosse à dents et mime le brossage. C'est le principe de cette école parentale ; les parents doivent s'investir et offrir du temps pour enseigner un savoir aux enfants. Marion est médecin : "Je leur propose chaque semaine une heure sur l'anatomie. On va faire les dents pendant deux semaines, et ensuite on évoquera les yeux." Les parents sont réellement vraiment acteurs de l'enseignement. Un papa donne des cours de bricolage, d'autres enseignent le jardinage. Cette école s'inspire de la méthode Montessori mais pas seulement. Amandine Thiais est auxiliaire de puériculture ; elle s'occupe des 3-6 ans : "Notre pédagogie est basée sur l'expérimentation et les manipulations. C'est essentiel. C'est à l'équipe pédagogique de repérer les goûts de chaque élève pour qu'il prenne plaisir à apprendre. A nous de trouver le bon vecteur."

Marie Lebas est la présidente de l'association "Le Chêne Vert" à l'initiative de cette école parentale. - Radio France
Marie Lebas est la présidente de l'association "Le Chêne Vert" à l'initiative de cette école parentale. © Radio France - Michel Benoit

Une éducation non violente qui respecte le rythme d'apprentissage de chaque enfant. Marion est ravie de l'évolution de sa fille en CE1 : "Elle a pris confiance en elle. Maintenant, elle est capable de nous dire ce qu'elle pense, et même de nous dire non. On est content qu'elle soit un peu plus insolente, et soit enfin elle-même. A nous ensuite de la gérer." Vingt-quatre enfants de 3 à 12 ans sont inscrits. Ils choisissent de venir de un à cinq jours par semaine. L'équipe pédagogique compte huit personnes.

Une crèche parentale l'an prochain

Visiblement Lucas et ses copains apprécient : " On fait des choses intéressantes. J'aime bien ce livre où on explique comment on fait du feu, ou de la lumière. Moi je sais déjà compter." L'inspection académique va évidemment vérifier que le socle commun d'apprentissage est bien respecté. Le Chêne vert espère ouvrir une crèche parentale l'an prochain, et pourquoi pas accompagner les élèves jusqu'au niveau 3eme d'ici quelques années. Le prix est de 290 euros mensuels par enfant pour cinq jours d'école par semaine.