Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Poitiers : une nonagénaire tombe dans un regard de France Télécom et s'en sort indemne

vendredi 5 janvier 2018 à 15:18 Par Clémence Dubois-Texereau, France Bleu Poitou et France Bleu

Vers 18h, jeudi 4 janvier, une femme de 94 ans est tombée dans un regard de France Telecom situé Grand Rue à Poitiers. Une chute de quatre mètres. La nonagénaire s'en sort indemne avec seulement quelques égratignures.

Le groupe d'intervention en milieu périlleux a dû intervenir.
Le groupe d'intervention en milieu périlleux a dû intervenir. © Maxppp - Sébastien Jarry

Poitiers, France

"C'est un miracle ! " Les mots du lieutenant des pompiers Philippe Piot, en charge de l'opération ce jeudi soir. Une femme de 94 est tombée dans un regard de France Telecom en plein centre-ville de Poitiers.  Une chute de quatre mètres alors que la nonagénaire "sortait de chez le coiffeur." Et la mise en plis sera donc à refaire " il y avait de l'eau et elle n'était pas claire" affirme le Lieutenant. 

Et si la scène est à peine croyable, c'est parce que malgré une chute de quatre mètres, la nonagénaire s'en sort avec quelques égratignures seulement. "Ça s'est passé très vite" raconte le Lieutenant Plot avant de poursuivre " elle se souvient vaguement avoir vu une barrière". La trappe était, en effet, entourée de barrières de sécurité. Mais la vieille dame se pose encore des questions : " elle se demande pourquoi elle est tombée, est ce que c'était mal signalé?" rapporte le sapeur-pompier.  

Une enquête est ouverte pour savoir si les normes de balisage du chantier étaient respectées. On ne sait pour le moment pas si la vieille dame compte porter plainte