Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

POLÉMIQUE | De faux costumes bretons bradés dans les supermarchés

jeudi 21 juillet 2016 à 18:06 Par Annaïg Haute, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

En plein festival de Cornouaille, des costumes low-cost se retrouvent dans les rayons des supermarchés, ça fait jaser dans les cercles celtiques. Beaucoup prennent ça en rigolant mais certains s'offusquent !

La coiffe bigoudène représente vraiment un cliché pour les Cercles celtiques
La coiffe bigoudène représente vraiment un cliché pour les Cercles celtiques © Radio France - Annaïg Haute

Bretagne, France

Dans son emballage plastique, la pseudo-coiffe bigoudène a l'air bien bas- de- gamme, avec sa dentelle synthétique. Il faut dire que pour 16,50 euros il ne faut pas s'attendre à de l’artisanat local. Juste à coté, le costume bleu aux broderies jaunes du Pays Glazik en agace plus d'un. Il s'affiche à 49,90€.

Dans les rayons du magasin Carrefour de Quimper, les bretons ne s'arrêtent pas vraiment dans ce rayon, dans lequel les marinières côtoient les chaussons Gwenn ha Du. D'ailleurs hors-micro, un responsable du magasin explique que les costumes, produits en Chine (voir photo ci-dessous) sont d'avantage destinés aux touristes.

"Derrière ces costumes, pour nous, il y a une identité! ça fait mal..."

N'empêche, dans les Cercles celtiques, certains en ont avalé leur biniou de travers! Le Président du Festival de Cornouaille a du mal à digérer l'inscription "Déguisement" que l'on peut lire sur l'emballage du costume glazik. Pour Jean-Michel Le Viol, il s'agit d'un manque de respect : "Comme si les 2 500 personnes qui seront là pour le défilé dimanche vont se déguiser. Derrière ces costumes, pour nous il y a une culture, une identité. Voir ça assimilé à Bécassine ça fait mal. On en a déjà tellement souffert. Du made in China en plus! ça veut dire ce que ça veut dire coté qualité. En plus quand on voit l'approximation dans les motifs... Tout ça pour faire du business! On fait du grand n'importe quoi pour se faire de l'argent"

"J'aurai préféré voir des cahiers pédagogiques qui expliquent les broderies qu'une coiffe quasiment en sopalin!"

Au moins ça prouve l’intérêt des gens pour la culture bretonne pour Tristan Gloaguen, le directeur de la confédération des cercles celtiques War'l leur, même s'il explique que les produits présentés sont loin de refléter le riche-savoir faire breton : _"En voyant un costume, on peut savoir de quelle époque il s'agit : si l'homme est célibataire, marié ou veuf, quelle est sa profession. Il y a plein de richesses, plein de choses qu'on met en avant dans des outils pédagogiques." Il ajoute : "J'aurais préféré effectivement voir dans ce rayon un cahier pédagogique qui explique ces broderies ou un beau DVD qui décrit les costumes, plutôt que cette coiffe, quasiment en Sopalin"_

"Carrefour respecte toutes les cultures et traditions de sa région", explique le magasin

Face au malaise, le magasin quimpèrois qui propose ces produits a publié un communiqué : "Carrefour respecte toutes les cultures et traditions de sa région. Pour exercer son métier de commerçant, Carrefour s'efforce de proposer un large choix de produits de manière à répondre aux besoins et attentes de chaque consommateur. Carrefour observe une stricte neutralité et respecte ainsi l'ensemble de ses clients et de ses collaborateurs, leurs modes de vie et leurs cultures."

L'étiquette est formelle, les costumes ne sont pas produits en Bretagne. - Radio France
L'étiquette est formelle, les costumes ne sont pas produits en Bretagne. © Radio France - Annaïg Haute
"Déguisement" peut-on lire sur l'emballage. - Radio France
"Déguisement" peut-on lire sur l'emballage. © Radio France - Annaïg Haute