Insolite

PORTRAIT - Fabriquant de girouettes, un métier d'avenir

Par Nausicaa Ferro, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) vendredi 27 mars 2015 à 17:25

Bernard Girard fabrique des girouettes dans l'Eure
Bernard Girard fabrique des girouettes dans l'Eure © Radio France - Nausicaa Ferro

A l'occasion des journée européennes des métiers d'art (du 27 au 29 mars), un fabriquant de girouettes eurois ouvre les portes de son atelier.

Jusqu'à dimanche, les journées européennes des métiers d'art mettent les projecteurs en France et en Europe sur plus de 200 métiers méconnus et qui ont besoin d'une relève. Des métiers d'avenir, de passion comme celui de girouettier , ou fabriquant de girouettes. Ils sont à peine une dizaine en France et à Epaigne, dans l'Eure , Bernard Girard fait partie de ces artisants, de ces artistes. A l'occasion des journées européennes des métiers d'art, il ouvre les portes de son atelier au public pour, il l'espère, trouver la relève de son activité qui marche très bien. 

"C'est une passion" - Bernard Girard

La première girouette que Bernard a posé c'était il y a 40 ans, à l'époque il était couvreur. Depuis il a fabriqué plus d'un millier de girouettes de toutes sortes et comme il le dit lui-même "on passe du coq à l'âne, je fabrique des chevaux, des vaches... c'est infini ". 

Bernard s'occupe de tout, du dessin à la finalisation : "c'est tout un art, cela necessite de nombreuses ressources ". 

"Je regarde la girouette chaque matin avant de m'habiller" - Marie-Rose, la femme de Bernard

Une girouette, c'est un ornement mais aussi et surtout un moyen efficace de prévoir la météo. Par exemple quand le vent vient de l'Ouest, le temps sera pluvieux, quand le vent vient du Sud, il fera bon. 

Trop de commandes

 

Depuis qu'il a un site Internet Bernard reçoit quatre à cinq commandes par jour, des commandes venant du monde entier, c'est pourquoi, à 62 ans, il souhaiterait former quelqu'un pour prendre sa relève. 

Girouette ENRO

Partager sur :