Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Pour bien démarrer la rentrée, les écoliers bénissent leurs cartables

lundi 4 septembre 2017 à 6:00 Par Morgane Heuclin-Reffait, France Bleu Armorique et France Bleu

Dimanche, une vingtaine d'enfants sont venus faire bénir leurs cartables à l'église Notre-Dame-en-Saint-Melaine, à Rennes. Un geste autant religieux que rituel.

Le père Nicolas Guillou bénit les cartables que les enfants ont déposé à ses pieds
Le père Nicolas Guillou bénit les cartables que les enfants ont déposé à ses pieds © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Rennes, France

Dimanche matin, l'église Notre-Dame-en-Saint-Melaine accueillait une présence peu familière. Au pied des jeunes croyants, des cartables et sacs jonchent le sol pendant la messe. Le père Nicolas Guillou a décidé de les bénir pour démarrer l'année scolaire sous les meilleurs auspices : "dans l'église catholique, on peut bénir beaucoup de choses. Bénir, ça signifie 'dire du bien de'. Alors Dieu dit du bien de la rentrée scolaire ce matin !". En fin de messe, une prière a donc été dédiée aux enseignants, parents, et écoliers.

"Je vais aussi bénir vos cartables, c'est le Seigneur qui va vous accompagner tout au long de cette année, qui vous dit qu'il est très content que vous puissiez aller en classe. Mais si le cartable se casse demain, ce n'est pas la faute du Seigneur !", prévient le curé.

Les écoliers attendent la bénédiction des cartables - Radio France
Les écoliers attendent la bénédiction des cartables © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Une trentaine d'enfants se sont alors rassemblés dans le cœur de l'église, respectant un silence total... Y compris lorsque le curé leur demande s'ils sont heureux de retourner à l'école. Seul un petit garçon s'exclame que "oui !"

Une bénédiction avant tout rituelle

Pour le père Guillou, cette cérémonie est l'occasion de célébrer la nouvelle année scolaire et d'intégrer cet événement non-religieux à la vie paroissiale : "c'est d'abord un geste religieux. Demander la bénédiction, c'est comme un credo, c'est dire qu'on croit en Dieu. Mais c'est aussi venir avec les copains, qui sont parfois au catéchisme ensemble, pour marquer le début de l'année. Dans notre communauté, dès qu'on peut faire la fête, de solenniser un événement comme la rentrée scolaire, c'est l'occasion de le faire dans le cadre de la liturgie".

Séverin, qui entre en classe de 6ème, n'aurait raté pour rien au monde cette bénédiction. Il vient d'emménager à Rennes, mais il faisait déjà bénir son cartable dans son ancienne paroisse, avec ses trois frères. "Comme ça, on voit aussi les cartables des autres élèves, ça permet de comparer" lance-t-il, un brin malicieux. Pour son père Jean-Philippe, qui fait sa rentrée en tant que professeur, c'est devenu un événement de famille incontournable : "c'est un des moments festifs qui accompagnent la vie des chrétiens, donc il est important de le célébrer. La rentrée, c'est un rituel, et le Seigneur en fait partie".

En souvenir de cette bénédiction, les enfants se sont également vus distribuer des crayons de couleur et un taille-crayons. Aucune excuse pour ne pas écrire les premières leçons de l'année !

L'église a distribué des crayons de couleurs aux écoliers et collégiens présents - Radio France
L'église a distribué des crayons de couleurs aux écoliers et collégiens présents © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait