Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Pour que l’Arménie se mette au vélo, six Arméniennes participent aux 24 heures du Mans vélo

vendredi 25 août 2017 à 19:34 Par Véronique Pueyo, France Bleu Isère

Pour faire tomber les tabous et développer la pratique du vélo en Arménie, l'association grenobloise Supra Chic Mecanics a monté une équipe de six jeunes femmes arméniennes qui participent ce week end aux 24 heures du Mans vélo.

L'équipe arménienne, avec leur entraîneur et deux membres de l'association grenobloise Supra Chic Mecanics
L'équipe arménienne, avec leur entraîneur et deux membres de l'association grenobloise Supra Chic Mecanics - Véronique Pueyo

Grenoble, France et Le Mans, France

Elles sont entre 24 à 42 ans. En début de semaine, elles ont débarqué à Grenoble pour finaliser leur entrainement avant de rejoindre le Mans aujourd'hui et de participer aux 24H du Mans Vélo, sur le célèbre circuit Bugatti, ce week-end, samedi et dimanche.

C'est l'association Supra Chic Mecanics, fondée par le grenoblois et ancien joueur de l’équipe de France de basket, Eric Beugnot, qui les a invitées à participer à ce challenge. "Mon association a pour but la promotion du vélo, partout dans le monde et quand j'ai appris qu'en Arménie, il était très mal vu d'en faire, je me suis dit qu'il fallait renverser ces préjugés !"

"En Arménie, quand on fait du vélo, on est la risée de tous !" — Narik, 24 ans

Pour vous donner une idée, l’Arménie compte 3 millions d'habitants, il n'y a que trois magasins de cycles et ils sont tous dans la capitale. "En Arménie, on fait du vélo quand on est petit, mais pas quand on est adulte. Et quand ce sont des femmes qui en font, elles font l'objet de sarcasmes et de moqueries. Elles n'osent pas, elles ont honte. Ce n'est pas religieux, c'est culturel" déplore Eric Beugnot

"Je veux en faire des héroïnes dans leur pays !" — Éric Beugnot

Narik, une enseignante de 24 ans, entourée de ces co-équipières - Radio France
Narik, une enseignante de 24 ans, entourée de ces co-équipières © Radio France - Véronique Pueyo

L'association a fourni les vélos, les billets d'avion, l'hébergement à l'équipe arménienne. Les filles, dont certaines ne savaient pas faire de vélo en mai dernier, se sont entraînées, surtout en salle, dans leur pays, sur des home-trainers. Elles sont arrivées en début de semaine pour parfaire leur entrainement. Elles sont motivées pour faire tomber les tabous dans leur pays et promouvoir la petite reine.

Narik, une des cyclistes arméniennes, professeur d'anglais-français et qui fait du vélo depuis 8 ans, contre vents et marées, dans son pays, espère que cette course va changer les mentalités : " J'adore le vélo. Pour moi, c'est un symbole de liberté et j'aime la vitesse. Chez moi, il n'y a pas d'équipements, pas de pistes cyclables, c'est difficile de pratiquer ce sport. Mais avec notre participation aux 24 heures du Mans vélo, j'ai bon espoir d'inverser la tendance !"

Ecoutez l'enthousiasme des jeunes arméniennes pour relever leur défi, faire aimer le vélo dans leur pays !

L'Arménie compte en tout et pour tout trois magasins de cycles

Eric Beugnot, qui, avec son association, sponsorise les 6 cyclistes arméniennes, est très fier de leur parcours : "Je veux en faire des héroïnes dans leur pays ! Elles ont beaucoup de courage, surtout qu'il va falloir tenir. C'est une course internationale ! On espère qu'il y aura beaucoup de retombées médiatiques pour que le gouvernement arménien prenne conscience de l'enjeu sportif et culturel !"

Les 24H du mans vélo débutent ce samedi 15 heures pour se terminer dimanche 15 heures. 500 équipes sont inscrites, soit 2200 coureurs, de plusieurs nationalités. Chaque cycliste fera 4 relais d'une heure chacun.