Insolite

Près de 3 000 motards pour le rassemblement des Brescoudos dans l'Hérault

Par Romain Berchet, France Bleu Hérault dimanche 4 septembre 2016 à 17:10

Les Brescoudos juste avant leur départ vers Sète
Les Brescoudos juste avant leur départ vers Sète © Radio France - Romain Berchet

Les amoureux de la moto ont sillonné toute la semaine l'Hérault à l'occasion du 28e rassemblement des Brescoudos au Cap d'Agde. Les bikers ont parcouru près de 1 200 kilomètres sur les routes de l'Agathois et du Biterrois.

La scène peut surprendre. Cuir sur le dos, grosses bagues aux doigts, des motards sortent de l'église Saint-Benoît du Cap d'Agde. Ils sont venus écouter la messe dominicale célébrée par le père Guy Gilbert, le prêtre des loubards.

Vous les avez peut-être croisés sur le bord de mer. Difficile de louper le cortège de bécanes sur les routes héraultaises. Depuis lundi, près de 3 000 Brescoudos ont parcouru 1 200 kilomètres en sept jours.

"Les températures ont varié entre 35 et 36 dégrés. Il faisait au moins 50 degrés sur la moto", Jean-Yves.

Pour la dernière sortie des Brescoudos, les bikers ont rejoint Sète depuis le Cap d'Agde. Les dernières minutes avant le départ sont souvent l'occasion de se remémorer les bons souvenirs. Bernard a déposé des congés spécialement pour participer à son premier rassemblement. Ce Béarnais ne gardera pas que les paysages héraultais en tête : "j'ai été marqué par les plages nudistes".

"La journée sur la plage nudiste a été un grand moment. Je garderai cet instant longtemps dans ma mémoire", Bernard, biker de Pau.

Près de 50 solex ont ouvert le cortège des Brescoudos en directtion de Sète - Radio France
Près de 50 solex ont ouvert le cortège des Brescoudos en directtion de Sète © Radio France - Romain Berchet

Comme le veut la tradition depuis plusieurs années, une cinquantaine de Solex ont ouvert le cortège des Brescoudos. Un petit clin d’œil qui fait beaucoup rire les amateurs de Solex comme Didier. "Le public s'attend à voir de grosses cylindrées au début du convoi et ils tombent sur nous", s'amuse-t-il.

"C'est toujours drôle de débuter le cortège avec des lilliputiens comme nous", Didier, conducteur de Solex.

Peu importe la distance qui sépare les motards et les amateurs de Solex, ils se retrouveront tous l'année prochaine pour échanger de nouveaux souvenirs.

Partager sur :