Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Près de Rennes, Dark Vador et les stormtroopers mobilisés contre la mucoviscidose

lundi 25 septembre 2017 à 6:10 Par Morgane Heuclin-Reffait, France Bleu Armorique

Ce dimanche, les Virades de l'espoir organisées partout en France ont levé fonds pour aider la recherche à lutter contre la mucoviscidose. A Liffré, des membres de l'association 501st French Garnison costumés en personnages Star Wars ont organisé des animations pour récolter de l'argent.

La force des sith et des nez rouges réunis - Tous se rendent dans les hôpitaux pour émerveiller les enfants
La force des sith et des nez rouges réunis - Tous se rendent dans les hôpitaux pour émerveiller les enfants © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Liffré, France

Pour récolter des fonds en faveur des associations qui se mobilisent contre la mucoviscidose, de nombreuses activités étaient proposées ce dimanche à Liffré : tir à l'arc, pêche à la ligne... Et surtout la présence d'un jedi et de Dark Vador. A part ses voisins, personne ne se doute que sous le casque de ce dernier se cache le policier Benoit Cardenas. "Je suis toujours un peu costumé, plaisante-t-il. Tous mes collègues connaissent ma passion. L'avantage d'être casqué c'est qu'on ne me reconnait pas, mais pour les gens qui me voient avant que je mette le costume c'est un peu surprenant !"

Benoit Cardenas est le correspondant local en Bretagne de l'association 501st French Garnison, officiellement reconnue par la Disney Compagny et la société de production américaine Lucasfilm, qui leur permet de se costumer en personnages Star Wars à des fins caritatives. Habitant de Liffré, Benoit a tenu à être présent avec une dizaine d'autres membres à l'occasion des Virades de l'espoir organisées dans la ville, pour aider l'association Soutenez Riwan, du nom d'un petit garçon atteint de la mucoviscidose. "Dès que le papa de Riwan m'a demandé s'il serait possible de faire quelque chose, j'ai dit oui. J'ai fait remonter à mon staff national et ils étaient d'accord" explique Benoit.

Leçon de tir sur soldats de l'empire galactique

Petits et grands ont ainsi pu se prendre en photo avec des stormtroopers ou un jedi. "Les costumes sont vraiment super bien faits!" s'exclame un papa. Et pour cause indique Benoit :

On a des prop makers, des accessoiristes. Moi je fabrique beaucoup de pièces de costumes, comme mon casque de Dark Vador. On arrive à composer les costumes grâce aux membres de l'association dans le monde entier, ma cape vient d'Argentine par exemple. Pour fabriquer un costume de Dark Vador qui tient la route, il faut une année et 4000 euros

Si son costume effraie un peu certains enfants, ils se ruent tous en revanche sur le stand de tir, permettant de se battre contre les stormtroopers, soldats impériaux de l'Empire galactique. "Il y en a qui bougent beaucoup donc il faut bien viser !" explique un petit garçon qui en est à son septième essai. Le réalisme est poussé jusque dans les détails, avec des pistolets factices répliques des "blasters" utilisés par les personnages dans la saga. Ceux qui parviennent à atteindre leur cible ont droit à un diplôme reconnaissant leurs compétences exemplaires de tireurs.

Quand Star Wars aide à découvrir la mucoviscidose

Parmi les familles présentes, plusieurs sont initialement venues en raison de la présence de personnages Star Wars, comme Arnaud venu avec son fils de six ans : "Léon est fan de Star Wars. On a vu les affiches en faisant les courses donc je me suis dit qu'on pouvait venir. Je ne connaissais pas les Virades de l'espoir, mais ce matin du coup j'ai parlé un peu avec les associations, des causes importantes qu'ils défendent". Pour Jannick, une mère de famille, "c'est une bonne façon d'impliquer les enfants dans l'entraide et la connaissance de la maladie" .

"Beaucoup encore il te reste à apprendre" - Léon, 6 ans, apprendi seigneur Sith - Radio France
"Beaucoup encore il te reste à apprendre" - Léon, 6 ans, apprendi seigneur Sith © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait