Insolite

"Prof de latin et grec à recycler" : des enseignants postent des annonces sur Le Bon Coin contre la réforme du collège

Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme-Ardèche mercredi 27 mai 2015 à 6:00

Petite annonce "Prof de latin et grec ancien à recycler" sur le Bon Coin
Petite annonce "Prof de latin et grec ancien à recycler" sur le Bon Coin © Radio France - Nathalie Rodrigues

Les profs de latin et de grec ne manquent pas d'humour, comme Robert Delord, enseignant au collège/lycée du Diois à Die dans la Drôme. Pour protester contre la réforme du collège qui met à mal les langues anciennes, il a posté une annonce sur le Bon Coin : "Prof de latin et grec ancien à recycler".

Des professeurs de latin et grec vendent leurs services sur Le Bon Coin.Ils veulent créer le buzz sur internet et se faire entendre des médias pour protester contre la réforme des collèges et essayer de décrocher un rendez-vous avec Najat-Vallaud Belkacem, la Ministre de l'Education Nationale, ou sa numéro 2.A l'origine du mouvement: Robert Delord, professeur de lettres classiques au collège/lycée du Diois dans la Drôme et président de l'association de promotion des langues anciennes "Arrête ton char". Il a ainsi posté une annonce lundi: "Prof de latin et grec ancien à recycler". On le voit déguisé en centurion romain, une photo prise lors d'un voyage scolaire à Pompéi. Il y décrit les qualités d'un enseignant de lettres classiques et aussi les défauts que leur aurait prêtés la Ministre de l'Education Nationale ("corporatiste", "élitiste", "conservateur", "réactionnaire").

Qualités/défauts sur l'annonce "Prof de latin et grec ancien à recycler" - Radio France
Qualités/défauts sur l'annonce "Prof de latin et grec ancien à recycler" © Radio France - Nathalie Rodrigues

 

D'autres annonces du même style ont été postées mais beaucoup ont été retirées ce mardi, sans doute par les modérateurs du site. Robert Delord et d'autres professeurs de latin et grec comptent persévérer. Ils ont peur que le latin et le grec disparaissent de l'enseignement. Dans la réforme du collège, ce ne sont plus des options à part entière; les langues anciennes font partie d'un EPI, d'un Enseignement Pratique Interdisciplinaire.

Chaque établissement aura le choix entre 8 EPI et les lettres classiques pourraient donc passer à la trappe. D'autant, explique Robert Delord, que l'Antiquité n'est pas au programme d'autres matières et qu'il sera donc bien difficile de trouver un collègue avec qui monter un enseignement interdisciplinaire.

Prof sur Bon Coin ENRO

 

Robert Delord, professeur de lettres classiques au collègue du Diois et président de l'association "Arrête ton char"