Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Ils incarnent le Père Noël pendant les fêtes

Par

La fin de l'année approche, les décorations commencent a être installées, mais l'indispensable c'est bien sûr le Père Noël. De nombreuses enseignes et même des particuliers cherchent des candidats pour incarner ce rôle. Pour certains, c'est une activité quasi professionnelle.

Certains sont devenus spécialistes dans l'art de se transformer en Père Noël.
Certains sont devenus spécialistes dans l'art de se transformer en Père Noël. © Radio France - Tommy Cattaneo

A l'approche des fêtes, les grandes enseignes et certains particuliers cherchent des acteurs d'un genre un peu spécial. Le rôle à pourvoir, c'est celui du Père Noël.

Publicité
Logo France Bleu

Sur le Bon Coin, ce site de petites annonces sur internet, certains proposent leurs services.  Une manière d'arrondir leurs fins de mois. Mais pour Guy, c'est pratiquement un métier où l'amateurisme n'a pas sa place. "On ne s'improvise pas Père Noël", explique ce père de famille de 50 ans. "C'est quand même très dur comme boulot."

Il faut porter un costume lourd, qui tient chaud, gérer les enfants et faire attention aux moindres détails pour être crédible. Guy habite à Bourg-lès-Valence. La première fois qu'il a incarné le Père Noël, c'était pour dépanner un ami. Et il a rempilé les années suivantes. "Ça c'est bien passé la première fois, et ensuite j'ai modernisé mon costume, le matériel qui va avec. Il faut être dans la précision pour ne pas duper les enfants", explique cet ancien pompier.

"J'ai été contaminé par mon activité de Père Noël"

Son activité lui demande du temps, et de l'argent. Guy possède 3 000 euros de matériel. Dans une grosse valise noire, il range sa veste rouge confectionnée par sa femme, ses bottes en cuir, sa fausse barbe blanche, son imposante ceinture de 8 centimètres de large. Rien n'est oublié.

loading

Guy passe aussi une demi-heure à se préparer avant chaque sortie. Ses interventions sont facturées pour les entreprises, gratuites pour les associations. D'autres Père Noël font payer près de 400 euros pour une intervention. Mais ce n'est pas l'aspect financier qui motive Guy. "On ne peut plus refuser quand on vous connait, surtout quand on aime rigoler et partager son bonheur. Je continuerai tant que je pourrais parce que j'ai vraiment été contaminé par mon activité de Père Noël."

Cette année, l'agenda de Guy est surbooké. Entre le 25 novembre et le mois de janvier, il fera plus d'une vingtaine d'apparitions costumées.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu