Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Propriétaires d’un ancien moulin à Genay, ils en tirent leur électricité

-
Par , France Bleu Bourgogne
Genay, France

Et si vous possédiez un moulin ? France Bleu Bourgogne vous emmène chaque jour chez des Côte-d'Oriens qui vivent dans un lieu insolite. Aujourd'hui, il est question des propriétaires de moulins. Gilles et Régine Garraut en possèdent un sur leur propriété, à Genay, dans l'Auxois.

Le moulin n'a plus de toit, il a perdu ses roues depuis longtemps, mais une turbine y produit de l'electricité.
Le moulin n'a plus de toit, il a perdu ses roues depuis longtemps, mais une turbine y produit de l'electricité. © Radio France - Jacky PAGE

Régine Garraut avait deux ans quand ses parents ont acheté cette propriété à Genay. Une ancienne ferme avec un gros pigeonnier, et derrière la maison, au fond du vallon, un moulin en ruines sur l'Armançon, dont les premières mentions remontent au début du XIIe siècle. Avec son mari, elle a effectué des recherches dans les archives départementales et municipales : « c’est toujours un plaisir d’aller aux archives et d’y découvrir plein de choses ! On a appris, pour les procès, les litiges entre voisins, par rapport au moulin. C’est souvent par le biais des procès que l’on a des renseignements ». 

Gilles Garraut a ainsi noté que les anciens meuniers ont mené des procès contre l'abbaye de Fontenay qui revendiquait un droit de redevance, et aussi au XIXe siècle contre le canal de Bourgogne : « quand ils ont construit le canal de Bourgogne, deux prises d’eau ont été faites en amont. Le débit de l’Armançon diminuait, donc le meunier avait une perte d’exploitation. Il a fait un procès qu’il a gagné. Il a eu une forte indemnité ».

Gilles et Régine Garraut devant l’ancienne meule du moulin à huile.
Gilles et Régine Garraut devant l’ancienne meule du moulin à huile. © Radio France - Jacky PAGE

De quoi chauffer deux maisons pendant l'hiver

L’exploitation a cessé après la guerre de 14-18, et le moulin a été démoli. Il ne restait plus qu'une arche et un tas de pierres. En récupérant ces pierres, le couple a pu remonter les murs. Ne manque plus que la toiture, même s'il faut un peu d'imagination pour se représenter les installations d'autrefois, deux roues qui entraînaient deux meules, l’une pour la farine, l’autre pour l’huile de noix. 

En 2005, l’installation d’une turbine a redonné vie au site : « la génératrice produit environ 6 kilowatts », explique Gilles Garraut. « J’ai deux lignes de départ, une qui chez moi alimente un ballon d’eau chaude avec la chaudière, et la même disposition chez mon fils, dans la maison d’à côté ». De quoi assurer le chauffage des deux maisons l’hiver. 

Et c'est parce qu'ils font leur électricité que les propriétaires ont pu conserver le moulin. Genay avait une autre installation, sans utilité, dont la retenue a été détruite en vertu de la loi dite de continuité écologique qui veut rétablir le libre cours des rivières, au profit de la faune aquatique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess