Insolite

Quand Bernard Cazeau joue les critiques gastronomiques sur twitter à propos d'une omelette aux cèpes

Par Faouzi Tritah, France Bleu Périgord mercredi 17 août 2016 à 21:21

(Illustration) Bernard Cazeau a vivement critiqué l'omelette aux cèpes de l'auberge de Saint-Amand-de-Coly
(Illustration) Bernard Cazeau a vivement critiqué l'omelette aux cèpes de l'auberge de Saint-Amand-de-Coly © Maxppp - Maxppp

Bernard Cazeau s'est fendu d'un tweet pour critiquer vivement une omelette aux cèpes qu'il a dégustée vendredi soir à l'auberge de Saint-Amand-de-Coly dans le Périgord noir. Le plat ne ferait "pas honneur au Périgord". Le restaurateur ne veut pas polémiquer et invite tout le monde à venir vérifier

Bernard Cazeau ne tweete pas souvent, mais quand il tweete il dit ce qu'il pense tout haut. Avant de se rendre à un concert vendredi soir, le sénateur de la Dordogne est allé manger une omelette aux cèpes à l'auberge de Saint-Amand-de-Coly dans le Périgord noir. Une omelette qui n'a du tout été du goût de l'ancien président du conseil général. Il a tweeté "Je viens de manger une omelette aux cépes qui ne fait pas honneur au Périgord à l'auberge de Saint Amans de Coly." Le restaurateur invite tout le monde à venir vérifier mais ne veut pas polémiquer

Version contre version 

Vendredi soir, 66 clients dînent à l’auberge. Parmi eux Bernard Cazeau qui commande une omelette aux cèpes baveuse. Rien d’extraordinaire jusque-là, sauf que selon le restaurateur le sénateur Périgourdin se montre assez impatient à une heure où il y  beaucoup de monde. Il le soupçonne même d’user de son statut d’homme politique de premier plan pour être servi plus vite. Mais selon Bernard Cazeau c'est le personnel qui a été mal aimable. L'omelette aux cèpes fini par arriver et Bernard Cazeau se montre impitoyable en la qualifiant d’immangeable. Le sénateur de la Dordogne s'est fendu d'un "gazouillis" pour dire que cette omelette ne faisait pas honneur au Périgord noir d'ajouter sur France bleu Périgord qu''on se fout de la tête du client dans ce coin-là"

Un restaurateur qui n'attend pas d'excuses et un Bernard Cazeau qui enfonce le clou 

Le restaurateur est agacé mais pas vexé il préfère se concentrer sur les compliments qu'il reçoit des clients de son auberge qui fait le plein cet été et invite tout le monde à venir vérifier. Le restaurateur n’attend pas d'excuses et ça tombe bien puisque Bernard Cazeau ne comptait pas en faire!

"C'est immangeable (...) c'est une honte de servir une chose pareille (...) manifestement on se moque de la tête du client dans ce coin-là" Bernard Cazeau sénateur de la Dordogne

"C'est immangeable" Bernard Cazeau sénateur de la Dordogne

Partager sur :