Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Quand la ville de Villefranche-sur-Saône confond Sartre et Sarthe

mercredi 7 novembre 2018 à 17:35 Par Julie Le Duff, France Bleu Maine

Dans une campagne d'affichage sur la lutte contre les violences faites aux femmes, la ville de Villefranche-sur-Saône (Rhône) attribue une citation au philosophe Jean-Paul... Sarthe. Une coquille affichée en 4x3 dans toute la ville, et dénichée par l'hebdomadaire Le Patriote.

La coquille s'affiche en grand format dans toute la ville de Villefranche-sur-Saône
La coquille s'affiche en grand format dans toute la ville de Villefranche-sur-Saône - capture d'écran page Facebook Le Patriote

Sarthe, France

La boulette a été répérée par l'hebdomadaire Le Patriote, et relayée par nos confrères des Nouvelles de Sablé. Dans le cadre d'une campagne de sensibilisation à la lutte contre les violences faites aux femmes, la ville de Villefranche-sur-Saône affiche en 4x3 cette citation : "La violence sous quelque forme qu’elle se manifeste est un échec - Jean-Paul Sarthe". Comme dans le célèbre sketch d'Albert Dupontel, Jean-Paul Sartre voit son nom confondu avec celui du département.

Selon Le Patriote, la campagne est en place depuis quelques jours déjà. Elle annonce la série d'événements qui seront organisés à Villefranche-sur-Saône du 19 au 25 novembre autour de la lutte contre les violences faites aux femmes, en reprenant aussi des citations de Gandhi ou encore Nelson Mandela. Sur la page Facebook de l'hebdomadaire du Beaujolais, plusieurs internautes, bien qu'amusés par cette coquille, appellent à ne pas perdre de vue la cause défendue par la campagne d'affichage