Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

Quand les Chartreux mettent 10.000 litres d'alcool à disposition pour faire du gel hydroalcoolique

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Un geste de générosité et de sobriété ! 10.000L de stocks d'alcool à 95° sont désormais à disposition par Chartreuse Diffusion au pôle pharmacie de l’hôpital de Grenoble pour fabriquer le précieux gel hydroalcoolique, nécessaire à la désinfection des mains notamment.

La célèbre liqueur et ses producteurs... solidaires !
La célèbre liqueur et ses producteurs... solidaires ! © Radio France - Benjamin Bourgine

Chartreuse diffusion, le groupe qui s'occupe de fabriquer et vendre les célèbres liqueurs de Chartreuse pour le monastère du même nom vient de prendre une initiative originale. Depuis vendredi 20 mars, et au vu de l'évolution de la situation dans la région, ils ont mis "à la disposition" du pôle pharmacie de l'hôpital de Grenoble un stock de 10.000 litres d'alcool à 95°. Ces stocks d'alcool entrent dans la composition des précieuses liqueurs de Chartreuse, et cela représente jusqu'à 25.000 litres de Chartreuse Verte qui ne seront pas produits par Chartreuse Diffusion.

"La question de la finance n'intervient pas, nous souhaitons être en soutien du CHU."

Emmanuel Delafon, de Chartreuse Diffusion, explique l'effort que cela représente et la philosophie : "C'est à la fois beaucoup pour nous, mais la question de la finance n'intervient pas du tout à ce niveau-là de la réflexion, parce que nous sommes en urgence sanitaire, et que nous souhaitons surtout être en soutien du CHU. Précisons que nous ne sommes pas producteurs d'alcool, c'est clairement nos achats d'il y a quelques semaines que nous remettons dans un autre circuit de production. Ce n'est pas le même impact que si nous pouvions produire de l'alcool. Ce n'est pas le cas, les moines sont des liquoristes, pas des producteurs d'alcool".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu