Insolite

VIDEO - Quand les Cherbourgeois entrent dans la danse

Par Pierre Coquelin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu mardi 25 octobre 2016 à 22:46 Mis à jour le mercredi 26 octobre 2016 à 8:24

 Un clip de 4 minutes où des Cherbourgeois dansent sur le tube de l'été de Justin Timberlake "Can't stop the feeling"
Un clip de 4 minutes où des Cherbourgeois dansent sur le tube de l'été de Justin Timberlake "Can't stop the feeling" - Pierre Coquelin

Deux ans après le succès du clip "Happy" et ses plus de 132 000 vues, les Cherbourgeois remettent le couvert ! Cette fois, une chorégraphie de 4 minutes sur "Can't stop the feeling", le tube de l'été de Justin Timberlake. Une manière de mettre en avant la ville et ses habitants.

"Can't stop the feeling". Un tube de Justin Timberlake sur lequel vous avez bougé votre corps tout l'été. Même si l'automne s'est installé, les Cherbourgeois ont décidé de jouer les prolongations. Un clip de 4 minutes tout en danse, en sourire et en soleil (car oui, c'est bien connu, il fait TOUJOURS beau à Cherbourg... Pas besoin de parapluies !). D'ailleurs, Héloïse, coiffeuse rue du Port, le confirme : "Faut dire aux gens que non, à Cherbourg, il ne fait pas que pleuvoir !"

"On va montrer qu'il fait beau à Cherbourg" - Céline, la réalisatrice

Habitants ambassadeurs

"On avait envie de revivre l'expérience extraordinaire du premier clip", explique Céline Héranval, la réalisatrice de C&;Co Prod. Il y a deux ans et demi, elle avait déjà fait se trémousser les Cherbourgeois sur la chanson de Pharrell Williams "Happy". Succès phénoménal : à ce jour, plus de 132 000 vues sur Youtube ! Du coup, c'est reparti pour un tour. "C'est avant tout des rencontres avec les habitants. On a annoncé le projet sur Facebook et immédiatement, des gens ont répondu qu'ils avaient très envie de participer", complète la jeune Normande de 31 ans, originaire de Pont-Audemer (Eure). "On a même reçu des pseudo lettres de motivation où les gens se vendaient ! Il a fallu trier les candidatures", ajoute-t-elle.

"Une sorte de coup de foudre que je ne peux pas expliquer. Je me sens bien ici. J'ai envie de dire aux gens : "mais venez vivre à Cherbourg, même une semaine". Tout est beau ici. Je suis totalement amoureuse de Cherbourg !" - Céline, la réalisatrice

La gare maritime, la Cité de la mer, le port de Plaisance, la statue de Napoléon... Tous les lieux emblématiques de la capitale du Nord-Cotentin se succèdent. Mais pas seulement : il y a aussi des figures de Cherbourg. Comme le chef étoilé, "Monsieur Pierre Marion" du Pily. "Je ne pensais pas qu'un chef étoilé avait autant d'humour. Il nous a ouverts ses cuisines. Il a même fait danser un bar (le poisson) pour nous !", rigole Céline.

Un tournage qui s'est aussi fait au Canot, chez Victor. "C'est très bien pour l'image de Cherbourg. En plus, le clip est entraînant", explique le restaurateur. Un tournage qui a duré près de 3 mois et demi : certains jours ont dû être décalés en raison... du mauvais temps.

"Amoureuse de Cherbourg"

Ce clip, c'est une vraie carte postale. Et une déclaration d'amour. Celle de Céline, qui a décidé de poser ses bagages à Cherbourg il y a un an. "Une sorte de coup de foudre que je ne peux pas expliquer. Je me sens bien ici. J'ai envie de dire aux gens : "mais venez vivre à Cherbourg, même une semaine". Tout est beau ici... Je suis totalement amoureuse de Cherbourg !", sourit la réalisatrice.

Des Cherbourgeois dansent pour l'image de leur ville

"Que les autres villes nous répondent"

Céline ne s'est pas fixé d'objectif. Faire 132 000 vues sera difficile. Mais ce que la jeune femme souhaite, c'est que d'autres villes répondent. "Faut que ça fasse comme pour 'Happy'. Aux Etats-Unis, on a pas mal de clips comme ça dans les universités. Si Rouen, ou des plus petites villes comme Valognes, Les Pieux... se lancent, ce serait super. Si on peut lancer une petite vague française, même dans le coin...", confie Céline. Une réalisatrice qui a déjà une idée en tête : faire un 3e clip !

Partager sur :