Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Quand les footballeuses du FC Pollestres jouent avec le logo de la plus grande maison close d'Europe

lundi 27 mars 2017 à 18:46 Par Baptiste Guiet, France Bleu Roussillon et France Bleu

Polémique à Pollestres, près de Perpignan : ce week-end les joueuses du club de foot local ont joué avec un maillot sponsorisé par le Club Paradise, une maison close de la Jonquère, à la frontière espagnole. Des élus des Pyrénées-Orientales s'offusquent, le club ne voit pas où est le problème.

Le maillot de la discorde
Le maillot de la discorde © Radio France - Baptiste Guiet

Pollestres, France

Une maison close espagnole peut-elle être un sponsor-maillot comme un autre ? Dimanche, les footballeuses du FC Pollestres ont joué avec un maillot floqué du logo "Club Paradise", la plus grande maison close d'Europe, située à La Jonquère, à la frontière espagnole.

L'image a fait bondir plusieurs élus du conseil départemental des Pyrénées-Orientales. Ils ont tenu à réagir en séance plénière ce lundi. Pour Robert Olive, vice-président en charge des sports, l'image véhiculée est déplorable. "Je ne peux pas accepter qu'une équipe puisse faire étalage sur son maillot d'un établissement qui est à dix mille lieues des valeurs sportives. Dans ce club, il y a des équipes de jeunes et quand les adultes affichent de tels messages, ce n'est pas sain !" . Robert Olive va alerter le district de football.

"Une provocation, un clin d’œil" pour les dirigeants

De son côté, le FC Pollestres se défend. Le jeu de maillots a été offert il y a trois ans par le Club Paradise. Il était utilisé auparavant par l'équipe senior hommes. "Et ça n'a jamais posé de problèmes", jure Alain Clément, le président qui rappelle que l'établissement n'a jamais donné d'argent directement au club. "Les filles avaient besoin de maillots manches longues, elles ont pris ces maillots en toute connaissance de cause. On ne leur a pas imposé ! C'est un peu une provocation... un clin d’œil."

"Ce ne sont quand même pas les politiciens qui vont nous faire la leçon sur l'éducatif ! ", s'offusque même Gilles Pugnet, l’entraîneur de l'équipe féminine. "Il y a beaucoup plus grave qu'un maillot de foot le dimanche sur un terrain ! "

Les dirigeants du FC Pollestres ont quand même prévu de se réunir pour décider de l'abandon, ou non, de ce jeu de maillots polémique.