Insolite

Quatre téméraires pour le premier bain du "cul de l'an" de Barneville

Par Pierre Coquelin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu samedi 31 décembre 2016 à 13:38

Quatre courageux ont bravé une eau aux alentours de 8 degrés à Barneville pour ce bain du "cul de l'an".
Quatre courageux ont bravé une eau aux alentours de 8 degrés à Barneville pour ce bain du "cul de l'an". © Radio France - Pierre Coquelin

C'était une première à Barneville, sur la côte ouest du Cotentin : un bain pour fêter la fin de l'année. Au programme : un épais brouillard, une eau aux alentours de 8 degrés... et une minute de trempette pour quatre courageux. Avec à la fin, une récompense : un verre de vin chaud.

Ils sont fous ces Manchois ! On pourrait presque reprendre cette formule tirée d'Asterix pour souligner la performance de ces quatre baigneurs. Pourtant, c'était loin d'être gagné : ce samedi, à 9h30, la plage de Barneville était encore dans son coton hivernal, enveloppée dans un épais brouillard. Le thermomètre lui, affiche 1 à 2 degrés dans l'air, 7 à 8 dans l'eau. "Ils ont fait le bain de Noël à Nice. Ils avaient 16 degrés, et pour eux, c'était froid !", lance l'un des participants.

"Je pense qu'on va y aller très rapidement car si on attend, on va se transformer en glaçons"

L'invitation a été publiée sur Facebook. "Si on est déjà deux ou trois, c'est déjà bien", sourit l'organisateur Alain Crespo. Quelques curieux arrivent. "Ah non, nous on vient juste voir. On n'a pas le maillot de bain". "Moi je l'ai sur moi, mais en fin de compte je pars à Paris. On verra l'année prochaine", explique Patrick. Finalement, ils sont quatre à se jeter à l'eau pour ce tout premier bain du "cul de l'an" à Barneville. "J'avais envie de créer une petite animation et réaliser un rêve : prendre un bain le 31 décembre, jour du cul de l'an", explique Alain Crespo.

"J'ai vu l'invitation sur Facebook. Je suis ravie d'y participer. Je représente mon mari, qui est un viking, qui n'a pas peur de l'eau froide, contrairement à moi, mais qui est grippé", sourit Nathalie, de Portbail, qui garde le bonnet. "Je pense qu'on va y aller très rapidement car si on attend, on va se transformer en glaçons", lance la Portbaillaise. Sur le bord de mer, Monique salue le courage des baigneurs. "Au mois d'août, j'ai déjà du mal, alors en décembre", confie-t-elle.

Un verre de vin chaud en récompense

Le petit groupe de "givrés" ne reste qu'une grosse minute dans l'eau. De l'eau jusqu'à la taille. "Elle est très froide", confie Alain. "Une bonne serviette, une petite douche et après au travail", complète Mad. "Je suis rentrée dans l'eau sans aucun problème. Par contre, après quelques secondes, on sent le froid au niveau des pieds. En groupe, c'est d'autant plus amusant", explique Nathalie. Et avant ça, passage par la cas vin chaud (avec modération), la récompense après ce bain glacial. Frigorifié, Alain ne regrette pas d'être allé faire trempette : "pas du tout ! J'ai très chaud maintenant. De toute façon, on a du mal à chauffer la maison, donc on a trouvé une autre méthode : on se baigne". Les degrés ne sont peut-être pas là, mais on ne perd pas son humour sur la côte des Isles.

Reportage au bain du "cul de l'an" à Barneville