Insolite DOSSIER : Le pouvoir d'achat : un enjeu électoral 2017

Un coiffeur rémois doit payer plus de 1,4 million d'euros au RSI

Par Sylvie Bassal, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu jeudi 9 mars 2017 à 18:25

Ludovic Clément, coiffeur à Reims.
Ludovic Clément, coiffeur à Reims. © Radio France - Valérie Gosset

Stupeur d'un coiffeur rémois à qui le RSI, régime social des indépendants, a prélevé la somme de 1.470.477 euros. Il s'agissait d'une erreur comptable que le RSI n' arrive toujours pas à expliquer. Une histoire de fou pour le coiffeur rémois, Ludovic Clément qui n'arrive pas à s'en remettre.

On imagine sa surprise, sa stupeur même quand, mardi 21 février, Ludovic Clément fait ses comptes professionnels et découvre que le RSI vient de lui prélever la somme de 1.470.477 euros ! Somme prélevée au titre de ses cotisations.

Immédiatement, il appelle la direction régionale du Régime Social des Indépendants qui reconnait bien volontiers son erreur mais ne l' explique pas. La banque annule le prélèvement dans la foulée. Pourtant, l'histoire ne s'arrête pas là. Quelques jours plus tard lui parvient une lettre de relance qui l'invite à régler au plus vite l'impayé de 1.470.477 euros.

Une histoire de fou ! - Ludovic Clément

Relance du RSI Champagne-Ardenne - Aucun(e)
Relance du RSI Champagne-Ardenne - Ludovic Clément

Une histoire de fou pour le coiffeur rémois ! D'autant qu'aujourd'hui, la banque lui demande de payer les agios ou facturation des intérêts débiteurs de son compte qui a été ponctuellement à découvert .

Ludovic Clément qui précise être cardiaque est en arrêt maladie depuis plusieurs jours. Même si le RSI a reconnu son erreur, il aimerait des excuses et surtout que toute cette histoire ne lui coûte pas un centime ! Le minimum pour Ludovic Clément qui n' a pas apprécié du tout être victime d'un système défaillant.

0 sondage 1000 reportages - Radio France
0 sondage 1000 reportages © Radio France

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.