Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rennes : dans son appartement, il recueille des reptiles abandonnés

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Dans son logement au Sud de Rennes, Benoist Baucheron recueille des reptiles et autres lézards abandonnés. Le projet de ce jeune rennais et de son association Zanndoli est d'obtenir des locaux plus spacieux pour créer un véritable refuge pour ces animaux.

Benoist Baucheron et l'un de ses caméléon
Benoist Baucheron et l'un de ses caméléon © Radio France - Céline Guétaz

"Dans cette pièce, j'ai une femelle boa adulte" explique le jeune rennais âgé de 23 ans, passionné de reptiles et autres lézards depuis son plus jeune âge. Dans son appartement, Benoist Baucheron recueille ainsi des animaux abandonnés. "Cette femelle boa a aujourd'hui 10 ans, elle peut vivre plus de 40 ans. Les gens ne se rendent pas forcément compte quand il achète l'animal. Elle mesurait un mètre à l'achat, et aujourd'hui elle fait 2m20 et pèse 10 kilos. 

Ce n'est pas facile de manipuler un animal de cette taille, cette femelle boa dispose d'une certaine puissance"

Benoist Baucheron avec la femelle boa de 2m20 et 10 kilos
Benoist Baucheron avec la femelle boa de 2m20 et 10 kilos © Radio France - Céline Guétaz

Le jeune rennais est très à l'aise aujourd'hui avec cette femelle boa. Dans son refuge, il y avait également des pythons "mais ils ont trouvé une nouvelle famille d'accueil" se réjouit le jeune homme. Car l'objectif n'est pas de garder ses animaux : "l'idée est de les récupérer, vérifier leur état de santé et les proposer à l'adoption". 

L'association recherche des locaux plus spacieux

Dans une pièce de 12m2, où règne une ambiance tropicale, Benoist Baucheron a en pension, une vingtaine d'animaux. Des caméléons qui se promènent en liberté, mais aussi des tortues et d'autres lézards en tout genre qui vivent dans des terrariums. Aujourd'hui, il recherche de nouveaux locaux avec son association Zanndoli, mais la tâche n'est pas simple "les propriétaires peuvent être réticents quand on leur parle de reptiles. Et puis, il faut des locaux dans lesquels il nous faut reproduire une ambiance tropicale, très humide". 

L'un des pensionnaires de Benoist Baucheron
L'un des pensionnaires de Benoist Baucheron © Radio France - Céline Guétaz

Une cagnotte en ligne pour financer la nourriture des reptiles

En attendant de trouver le lieu idéal, l'association a lancé une cagnotte en ligne pour financer la nourriture de toute la ménagerie qui s'alimentent le plus souvent de légumes, et d'insectes vivants.

Reportage avec Benoist Baucheron dans son refuge pour reptiles

Choix de la station

À venir dansDanssecondess