Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Romain Grosjean : la toque du cuisto sous le casque du pilote de F1

jeudi 2 novembre 2017 à 18:03 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Un photographe culinaire caennais s’est associé avec le pilote Romain Grosjean pour publier un livre dédié… à des recettes de cuisine ! Parce que le plus capé des actuels pilotes français est aussi à l’aise aux fourneaux que dans son cockpit de Formule 1.

Patrick Rougereau et Romain Grosjean
Patrick Rougereau et Romain Grosjean - Patrick Rougereau

Caen, France

Romain Grosjean sillonne le monde pour disputer le championnat du monde de Formule 1, Patrick Rougereau est réputé dans la photographie culinaire. Ils se connaissent depuis peu et les voici complices pour publier Marion et Romain Grosjean, cuisine et confidence . L’ouvrage qui vient de sortir permet de découvrir une facette méconnue du pilote : il aime mélanger les saveurs pour soigner son régime de sportif sans se priver du plaisir de la table. « Tout a commencé en 2009 lorsque j’ai dû perdre du poids pour arriver en Formule 1 » raconte Romain Grosjean. « Et après une semaine de régime poulet-haricot vert j’en ai eu ras le bol ! Je me suis dit que je devais me trouver de meilleurs menus » s’amuse-t-il. Une façon de ne pas trop ‘subir’ l’indispensable régime d’un pilote. En F1 il y a en effet un poids à respecter, cette saison 728 kg pilote à bord, et comme le Français est assez grand (1m80) et il est naturellement plus lourd qu’un petit gabarit. Ce qui explique sa chasse permanente aux grammes excédentaires, sous peine de chronos plus lents en piste. « J’ai découvert sa passion pour la cuisine par hasard en lisant un article sur lui » se remémore Patrick Rougereau, le photographe culinaire caennais. « Je me suis dit ‘il faut qu’on fasse un livre !’. J’ai contacté Marion Jollès, l’animatrice de télévision épouse de Romain Grosjean, et ils ont adhéré à l’idée ».

La table des copains

Ce livre propose 46 recettes, la plupart signées Romain Grosjean « pour expliquer comme bien manger sans grossir » résume le pilote. Des entrées aux desserts en passants par des plats familiaux, diététiques ou pour les enfants. Patrick Rougereau, expert dans ce monde de la gastronomie -« oui, pour faire des photos je goûte ! » précise-t-il – apprécie cette cuisine estampillée Romain Grosjean. « Une cuisine sans prétention, il ne se considère pas comme un trois étoiles. Il se fait plaisir, sa cuisine est familiale et généreuse. Et au final très agréable ». La patte du pilote franco-suisse se vérifie à travers le choix de certains plats. Il a grandi au bord du Lac Léman et de nombreuses recettes locales (fondue au fromage, Mont d’Or, papet Vaudois et filet de perche) figurent à la carte de 'Cuisine et confidences'. Des plats regroupés au chapitre ‘bienvenu chez nous’, une rubrique qui résume bien Romain Grosjean selon Patrick Rougereau : « J’ai découvert quelqu’un de très agréable, ce projet c’est aussi une rencontre humaine » souligne le photographe normand.

Romain Grosjean, obligé de soigner son régime comme tout pilote de Formule 1 - Maxppp
Romain Grosjean, obligé de soigner son régime comme tout pilote de Formule 1 © Maxppp - HOCH ZWEI

« Une bonne photo donne faim » - Patrick ROUGEREAU

Au fil des années, Romain Grosjean s’est lié d’amitié avec quelques grands chefs français. Guy Savoy, Christophe Michalak, Akrame Benallal participent à ce livre avec certaines recettes, pour compléter les petits secrets du pilote. Patrick Rougereau s’est chargé de la mise en valeur des plats « Photographe culinaire c’est un métier à part entière. Il faut jouer avec les lumières, travailler rapidement aussi. Une herbe a une durée de vie de deux minutes sous les spots, au-delà les critères de tenue et esthétiques ne sont plus respectés. » détaille le photographe, avant de conclure en souriant « La plus belle récompense c’est qu’on me dise qu’on a faim en voyant la photo ! ». L’as du point de corde sur les circuits a observé la précision de l’expert du cliché et il se dit impressionné « Patrick a fait en sorte que mes plats de débutants paraissent très beaux. Il a un talent fou » applaudit Romain Grosjean, étonné par exemple par la capacité « à faire un montage avec mes biscuits de Noël ! Je me demandais comment il allait faire et le résultat est étonnant. J’adore cette photo » confie le pilote aux dix podiums en Formule 1 depuis le début de sa carrière.

L’ouvrage de Romain Grosjean devrait rapidement atteindre le paddock de la F1, en particulier le stand de l’écurie américaine Haas F1 Team « Je vais le distribuer à tous mes mécanos » promet le pilote. Ces derniers ne seront pas surpris par cette passion de leur 'frenchy' pour la gastronomie « Quand je peux lors des journées calmes je passe en cuisine. Lors du Grand-Prix du Japon je leur ai fait une mousse au chocolat pour le repas du soir » confie Romain Grosjean. « Ce n’est pas nouveau il faisait des macarons à son équipe quand il était chez Lotus » sourit Patrick Rougereau, complice du plus « toqué » des pilotes de Formule 1.

A ECOUTER : le reportage radio diffusé sur France Bleu Normandie

Reportage "la toque sous le casque de Romain Grosjean"