Insolite

Saint-Étienne : la STAS élit son meilleur chauffeur

Par Sébastien Riglet, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 22 avril 2014 à 16:45

L'un des nombreux candidats débute l'épreuve
L'un des nombreux candidats débute l'épreuve © Radio France

La STAS, la Société de transports urbains de Saint-Étienne Métropole organise depuis ce mardi des épreuves internes. Le meilleur des trente-six chauffeurs de bus inscrits aura le droit de participer au concours du Bus d'Or du 9 au 11 juin à Paris dans le cadre du Salon européen de la mobilité. Il réunira une cinquantaine de conducteurs d’autobus des réseaux de transport public urbain français.

Précision, maniabilité, slalom arrière, arrêt de précision

Pour pouvoir participer au concours du Bus d'Or du 9 au 11 juin à Paris, dans le cadre du Salon européen de la mobilité, il faut sortir premier des épreuves internes organisées par la STAS, la Société de transports urbains de Saint-Étienne Métropole. La première étape, c'est donc à Saint-Étienne et les trente-six conducteurs de la STAS inscrits s'affrontent sur un parcours de 150 mètres de long, avec plusieurs épreuves dans les conditions du réel. Précision, maniabilité, slalom arrière, arrêt de précision... autant dire qu'il y en a pour tous les goûts. Bruno Chalmandrier est responsable-adjoint d'exploitation à la STAS.

Bruno Chalmandrier, responsable adjoint d'exploitation à la STAS

Comme dans les compétitions sportives, des épreuves avec pénalités

"On n'a pas beaucoup de marge de manœuvre" , reconnaît Hélène, une chauffeur de bus. "Bon, elle a touché deux balises et renversé une balise donc elle aura des points en moins" , observe le correcteur. Le temps de référence c'est cinq minutes et trente seconde ; Hélène en mettra plus du double.

Reportage au siège de la STAS

Qui representera la STAS en juin prochain ? Réponse ce mercdredi en fin de journée. Le Bus d'or se déroule tous les deux ans : en 2012, l'un des conducteurs de la ligne de Firminy avait fini troisième à Paris.

Partager sur :