Insolite

Saint-Jean d'Assé : sa maison est l'œuvre de sa vie

Par Marie Mutricy, France Bleu Maine lundi 24 octobre 2016 à 6:52

Au lieu-dit de La Maison Neuve, juste après Saint-Jean d'Assé, on aperçoit sur la gauche la maison de Laurent Delion
Au lieu-dit de La Maison Neuve, juste après Saint-Jean d'Assé, on aperçoit sur la gauche la maison de Laurent Delion © Radio France - Marie Mutricy

C'est une maison qu'on aperçoit juste après Saint-Jean-d'Assé sur la D338 vers Beaumont-Sur-Sarthe, sur la gauche : des centaines d'objets recouvrent la façade... Rencontre avec le propriétaire et créateur des objets accrochés un peu partout.

Tout a commencé par une trottinette raconte le propriétaire de cette maison extraordinaire qu'on aperçoit juste après Saint-Jean-d'Assé sur la D338 vers Beaumont-Sur-Sarthe : des centaines d'objets recouvrent la façade. Coquillages colorés, chevaux, guitare, abeilles, oiseaux, un phare, des mâts et des girouettes. L'ensemble très coloré accroche l'oeil des automobilistes qui s'arrêtent parfois pour prendre l'oeuvre de Laurent Delion en photo : "Ils me disent que c'est joli. Et moi j'aime bien. Je ne fais de mal à personne" précise celui qui s'est installé au lieu dit de la Maison Neuve en 1997.

Une trottinette, et puis... "je ne me suis jamais arrêté"

Tout a commencé avec une trottinette donc. Un simple objet en bois. "J'ai trouvé ça joli, alors j'ai continué". Pour décorer, Laurent Delion fait les vide-grenier, va à Emmaüs. Il fabrique aussi de nombreux ornements : "tout ce qui est en béton et en fer, c'est moi qui l'ai fait". Il aime la nature, le bord de mer - il a installé un banc à côté d'une réplique miniature de phare. De nombreux coquillages de toutes les couleurs égayent les bords du toit, des roulottes, des chevaux - "c'est mon histoire, je suis gitant, j'ai joué de la guitare flamenco pendant des années" explique Laurent delion.

Laurent Delion réalise lui-même une partie des objets exposés, avec du béton et du fer.  - Radio France
Laurent Delion réalise lui-même une partie des objets exposés, avec du béton et du fer. © Radio France - Marie Mutricy

Laurent est devenu un artiste

De fil en aiguille, toute sa maison a été décorée : "je suis devenu maintenant un artiste. Enfin je fais des arts plastiques" précise Laurent Delion. Et tant pis pour ceux qui diront qu'il est fou : "Mais ce n'est qu'à la fin que les gens s'aperçoivent qu'on n'est pas fou et puis que ça les arrange, quelque part. Ils viennent, ils disent que c'est beau. Donc, on n'est pas si fou que ça, quelque part". Et c'est vrai qu'en passant sur cette départementale, quand on aperçoit du coin de l’œil l'oeuvre de Laurent Delion, hé bien, on se surprend à sourire.

Sur le toit, sur toute la façade, devant la maison... "Maintenant j'arrête" explique Laurent Delion qui envisage quand même d'ajouter des fleurs de lys sur la bordure du toit. - Radio France
Sur le toit, sur toute la façade, devant la maison... "Maintenant j'arrête" explique Laurent Delion qui envisage quand même d'ajouter des fleurs de lys sur la bordure du toit. © Radio France - Marie Mutricy

Partager sur :