Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Saint-Lô : un mystérieux collectif habille la statue de la licorne pour l'hiver

jeudi 8 novembre 2018 à 15:20 Par Marc Bertrand, France Bleu Cotentin et France Bleu

Un énigmatique collectif a rhabillé la statue de la licorne, en centre-ville de Saint-Lô, d'un "couvre-corne" en laine rayé blanc et marron. Les faits se sont produits dans la nuit de mardi à mercredi. L'action a été revendiquée auprès de la mairie par un mystérieux groupe des "SOS Fantômettes".

La statue de la licorne en centre-ville de Saint-Lô, recouverte d'un "couvre-corne" en laine.
La statue de la licorne en centre-ville de Saint-Lô, recouverte d'un "couvre-corne" en laine. © Radio France - Marc Bertrand

Saint-Lô, France

"On ne sait pas d'où ça vient, on sait seulement que c'est un acte commis par un groupe d'individus qui se nomment SOS Fantômettes, qui sont venus dans la nuit de lundi à mardi placer ce bonnet et cette nouvelle corne", explique Robert Blaizeau, le directeur des musées de la ville de Saint-Lô. Un "couvre-corne" rayé blanc et marron, qui recouvre la corne de la statue emblème de la ville

Le collectif explique avoir voulu éviter que notre licorne ne prenne froid cet hiver, dans le respect de l'oeuvre de Philippe Rebuffet, l'artiste qui a sculpté la licorne" 

Un mystérieux courrier de revendication

La mairie de Saint-Lô a reçu un e-mail énigmatique pour revendiquer l'action, de ce collectif nommé "SOS Fantômettes". La mairie a décidé de conserver la pièce de tissu sur la statue tout cet hiver. Un cadeau d'anniversaire ? Sculptée en 1988, la statue de la licorne fête cette année ses 30 ans.

La corne de la licorne, c'est l'instrument de son pouvoir. Au Moyen-Âge, elle permet de purifier l'eau souillée par les animaux malfaisants comme les serpents. Nous allons la garder pour qu'elle protège ainsi les Saint-Lois tout l'hiver"

Selon nos confrères de Ouest-France, le collectif Laine à l'Ouest serait à l'origine de cette action, proche du street-art et du yard-bombing, le fait de recouvrir les arbres et le mobilier urbain de tricot. Contactés, ils n'ont pas répondu à nos sollicitations.