Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Malo : une pétition pour que les brise-lames ne soient pas transformés en nains de jardin

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Alors que certains brise-lames de Saint-Malo doivent être remplacés, un habitant se mobilise pour qu'ils ne soient pas vendus à la pièce. Dans une pétition, Claude Loncle demande à ce que ce patrimoine soit remis en valeur.

Les brise-lames pour protéger Saint-Malo de l'assaut des vagues
Les brise-lames pour protéger Saint-Malo de l'assaut des vagues © Radio France - Loïck Guellec

C'est l'un des emblèmes de la ville de Saint-Malo : les brise-lames qui entourent les remparts notamment sur la plage du Sillon et qui protègent la digue en cas de gros temps. 500 de ces brise-lames doivent être remplacés dans les prochains mois car trop anciens. Ils pourraient alors être vendus un à un aux particuliers ou aux entreprises. Ce que n'accepte pas Claude Loncle.

Une pétition en ligne pour sauver les brise-lames

Ce Malouin de 77 ans a grandi et vécu avec ces brise-lames, ils font partie de sa vie et de son histoire. Aujourd'hui encore, Claude Loncle habite à cinq minutes à pied de la digue et il va les voir chaque jour. Quand il apprend que les brise-lames qui seront remplacés pourraient être vendus à la pièce, Claude Loncle décide d'agir.

Ce charpentier de profession envisage d'abord d'écrire une lettre ouverte pour s'indigner : "Mais un ami publicitaire m'a dit que cela ne servirait à rien. Il m'a proposé à la place de lancerune pétition sur internet".

Des éléments de l'histoire de Saint-Malo

Dans cette pétition, Claude Loncle souligne l'importance de ces brise-lames. "Ces troncs bicentenaires sont des éléments du patrimoine qui doivent rester à la communauté car ils racontent une partie de notre passé", peut-on lire. "S’ils pouvaient parler, certains d’entre eux citeraient _Châteaubriand_, qui a su si bien les écrire dans ses Mémoires d’outre-tombe : « Nous grimpions ordinairement au haut de ces pieux pour voir passer au-dessous de nous les premières ondulations du flux. »".

Il faut donc sauver les brise-lames sous peine de les voir être transformer en nains de jardins ou pire, selon Claude Loncle, en bancs d'extérieur dans des jardins clos. 

Offrir une seconde vie aux brise-lames

Dans sa pétition, Claude Loncle imagine une seconde vie pour les brise-lames. Il propose de les regrouper et pourquoi pas d'en installer dans le futur Musée de l'Histoire Maritime de Saint-Malo ou sur la place de la gare pour accueillir les voyageurs. 

Plusieurs centaines de personnes ont déjà signé la pétition de Claude Loncle. Quand il aura atteint les 1.000 soutiens, d'ici peu, le Malouin a prévu de prendre rendez-vous avec la mairie pour lui soumettre ses propositions.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess