Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Sans bouger de chez eux, au 1er janvier, ils ne seront plus en Loire-Atlantique mais en Ille-et-Vilaine

jeudi 11 octobre 2018 à 5:27 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan, France Bleu Armorique et France Bleu

Au 1er janvier, la partie d'un hameau qui dépend de Mouais, en Loire-Atlantique, va être transférée à Grand-Fougeray, en Ille-et-Vilaine. Pour l'instant, le lieu-dit, est à cheval sur les deux communes et donc sur les deux départements et les deux régions. Une maison est même coupée en deux !

À cet endroit, François est en Ille-et-Vilaine. Alors que sa maison, juste derrière, est en Loire-Atlantique
À cet endroit, François est en Ille-et-Vilaine. Alors que sa maison, juste derrière, est en Loire-Atlantique © Radio France - Marion Fersing

Mouais, France

À minuit, le 31 décembre, ils n'habiteront plus en Loire-Atlantique mais en Ille et Vilaine. Et tout ça, sans bouger de chez eux ! Les habitants du hameau de La Lamberdais qui dépendent du village de Mouais, vont être rattachés au Grand-Fougeray. Le lieu-dit est encore pour l'instant sur les deux communes et donc aussi sur les deux départements et les deux régions ce qui complique la vie des habitants. Surtout ceux de cette maison à cheval entre la Loire-Atlantique et l'Ille-et-Vilaine.

Sur cette carte, on voit bien que la limite entre les deux départements traverse le hameau - Aucun(e)
Sur cette carte, on voit bien que la limite entre les deux départements traverse le hameau - Capture d'écran Google maps

Deux facteurs, deux camions de poubelles et des impôts à payer dans deux départements

Quand il est dans son salon, François Ruanlt est en Loire-Atlantique. Et dès qu'il sort dans son jardin, il passe en Ille-et-Vilaine. C'est aussi là qu'il a son exploitation agricole. Il voit donc passer deux facteurs : "un qui vient de Grand-Fougeray pour le courrier de l'exploitation, l'autre qui vient de Derval pour ce qui concerne la famille. Heureusement, ils sont habitués, ils mettent tout le courrier dans la même boîte aux lettres", explique l'agriculteur. Il voit aussi passer deux camions de poubelles : "je n'ai pas les même poubelles que mon voisin. Et c'est embêtant que deux camions aient à venir jusqu'ici. Ça fait des dépenses d'argent public en plus", poursuit François qui paie des impôts dans les deux départements.

Sa chambre est en Loire-Atlantique et son séjour est en Ille-et-Vilaine

Et encore, la situation de son voisin est encore plus cocasse. La limite entre les deux départements passe carrément dans sa maison ! "La chambre est en Loire-Atlantique et le séjour en Ille-et-Vilaine". Lui a déjà des dérogations, sinon ce serait trop compliqué. Des dérogations, c'est aussi ce que François a du demander pour ses enfants : "l'école de Grand-Fougeray est à trois kilomètres alors que les autres, dont on devrait dépendre sont à sept voir dix kilomètres".

Cet arbre, sur la propriété de François Ruanlt est à la limite de la Loire-Atlantique et de l'Ille-et-Vilaine - Radio France
Cet arbre, sur la propriété de François Ruanlt est à la limite de la Loire-Atlantique et de l'Ille-et-Vilaine © Radio France - Marion Fersing

13 ans de tracasseries avant ce transfert

Autant de tracasseries qui s'accumulent depuis qu'il s'est installé là, depuis 13 ans. Alors, il est allé voir les maires des deux communes depuis déjà un petit moment. "C'est un dossier compliqué, je comprends que ça ait pris du temps. Il fallait faire des échanges de parcelles. Ça veut dire qu'il y a pas mal de personnes impliquées, des propriétaires et des fermiers. Et, en plus, il fallait conserver des surfaces de départements identiques", explique François Ruanlt.  

En échange de cette partie de 43 hectares du hameau de La Lamberdais, Grand-Fougeray va céder la même surface au village de Mouais. Des terres qui sont elles inhabitées. À partir du 1er janvier, François Ruanlt aura donc sa maison du même côté que le reste de sa propriété. Le bon côté ? "Mon cœur balance plutôt du côté de Rennes", glisse-t-il dans un sourire.