Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Savoie : une machine à UV pour désinfecter les chariots au supermarché Leclerc à Drumettaz

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Conçu par une société savoyarde, un portique UV permettant de désinfecter les chariots est en test dans le hall du Leclerc de Drumettaz-Clarafond près d'Aix-les-Bains. En période d'épidémie, l'invention rencontre un certain succès et pourrait arriver dans d'autres magasins.

Anthony Veuillet, dirigeant de la société Poltrec et Mickael Martinet, directeur du Leclerc de Drumettaz
Anthony Veuillet, dirigeant de la société Poltrec et Mickael Martinet, directeur du Leclerc de Drumettaz © Radio France - Marianne Yotis

Dans le hall, en libre service, les clients ont la possibilité de désinfecter le chariot en le passant dans une machine à UV. Le processus s'enclenche quand la machine ne détecte plus aucun mouvement et les rayons éliminent ensuite les bactéries et les virus sur le caddie. L'opération prend quelques minutes "juste le temps de se désinfecter les mains", raconte Anthony Veuillet, le dirigeant de la société Poltec qui a créé la machine. 

"C'est plus rapide et plus efficace que le spray qu'on avait déjà mis en place dans le magasin. Ici en moins d'une minute on peut s'assurer que toutes les bactéries sont éliminées. Si on le fait manuellement, il y a un risque d'oublier des parties sur lesquelles on peut poser les main ensuite", explique Anthony Veuillet.

Une solution sur le long terme

Pour l'enseigne, qui a installé la machine la semaine dernière, c'est un investissement sur la durée car, même après l'épidémie, le réflexe de désinfecter le chariot pourrait rester. "Avant les clients ne ressentaient pas le besoin de se nettoyer les mains au gel hydroalcoolique ou de nettoyer le chariot mais avec le coronavirus il y a eu une prise de conscience chez les personnes et c'est pourquoi même après la fin de l'épidémie nous laisserons la machine à disposition des clients", précise Mickael Martinet, le directeur du Leclerc de Drumettaz-Clarefond. 

Quelques clients font la queue pour tester la machine, poussés par la curiosité ou pour avoir une sécurité supplémentaire face à la transmission du virus. "C'est pour la sécurité de tout le monde et ça prend juste quelques secondes de plus donc je prends le temps de le faire. En plus je trouve ça rassurant d'avoir un chariot propre.", confie Catherine, une cliente du magasin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu