Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Insolite

Strasbourg : après avoir oublié de scanner un code-barres à Ikea, une jeune femme et son père placés en garde à vue

mercredi 10 octobre 2018 à 18:20 - Mis à jour le jeudi 11 octobre 2018 à 7:17 Par Wyloen Munhoz-Boillot, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Accusés d'avoir volé des articles dans un magasin Ikea après les avoir mal scannés, une jeune femme et son père ont passé trois heures en garde à vue lundi 1er octobre à Strasbourg.

Accusés de vol à Ikea à Strasbourg, une jeune femme et son père finissent en garde à vue.
Accusés de vol à Ikea à Strasbourg, une jeune femme et son père finissent en garde à vue. © Maxppp - Jean-Marc Loos

Strasbourg, France

Les faits se sont déroulés lundi 1er octobre à Strasbourg. Les voici tels que relatés par la jeune strasbourgeoise sur son compte Twitter. 

La jeune femme et son père se rendent à Ikea pour acheter des bocaux. Au moment de passer à la caisse en libre-service, ils oublient de scanner l'un des codes-barres. Interpellés par le vigile, ils réalisent alors leur oubli et se déclarent prêts à payer. Informé, le directeur de l'établissement intervient. Ce dernier les accuse de vol et appelle la police. 

Le couple père/fille est alors emmené au commissariat et placé en garde à vue dans des cellules séparées. Interrogatoire, photos, prise d'ADN. Ils seront finalement relâchés au bout de trois heures de garde à vue et l'affaire classée sans suite. 

C'est la procédure normale

La police du Bas-Rhin confirme la plainte déposée par le directeur de l'établissement pour vol à l'étalage, l'intervention des policiers et la garde à vue. Elle précise qu'il s'agit de "la procédure normale, comme indiqué dans le code pénal" lorsqu'un vol est signalé par un établissement. Toujours selon la police, les vols à l'étalage sont fréquents ces temps-ci à Strasbourg. 

Cette histoire fait le buzz sur Twitter. C'est là que la jeune femme a choisi de livrer son récit qui comptabilise déjà 12.000 retweets et plus de 400 commentaires.

Contactés par France Bleu Alsace, la jeune femme et Ikea n'ont pas encore réagi.