Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sur l'autoroute A7, la "Porte du soleil" d'Ivan Avoscan a 30 ans

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

C'est le pire week-end de l'année sur la route, chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens. L'autoroute A7 dans la Vallée-du-Rhône va saturer. Les dizaines de milliers d'automobilistes vont pouvoir admirer au passage la "Porte du Soleil", sur l'aire de Savasse (Drôme) depuis 1989.

La "Porte du soleil" sur l'aire de repos de Savasse sur l'autoroute A7 dans la Drôme
La "Porte du soleil" sur l'aire de repos de Savasse sur l'autoroute A7 dans la Drôme © Radio France - Nathalie Rodrigues

C'est en 1989 qu'Ivan Avoscan installe l'oeuvre la "Porte du Soleil" sur l'aire de repos de Savasse sur l'autoroute A7. Ivan Avoscan est fils d'un tailleur de pierre installé dans le village de Buxy en Bourgogne. Son patron repère son talent et l'envoie à Lyon travailler chez un marbrier. Il rentre par concours à l'école des Beaux Arts de Lyon, où il enseignera plus tard. Ses sculptures se rencontrent dans le monde entier et donc à Savasse.

Ivan Avoscan est mort en janvier 2012. L'association Ivan Avoscan Buxy Terre de Sculpteurs, qui travaille à la préservation de son oeuvre, conserve une interview datant de 1989, au moment de l'installation de l'oeuvre. Au journaliste de Radio France Culture qui lui demande si ce n'est pas terrible d'exposer près de l'autoroute où les automobilistes vont passer à toute vitesse, Ivan Avoscan répond : "je crois que les artistes, quels qu'ils soient, intéressent un nombre infime de personnes. Et si il y a quelques dizaines de personnes qui s'arrêtent voir la sculpture, je serais déjà très récompensé."

Des automobilistes plus ou moins conquis

Les avis des automobilistes qui s'arrêtent sur l'aire de Savasse, 30 ans après l'installation de l'oeuvre, sont partagés. Pascal, chauffeur routier, est dubitatif : "je n'en pense pas grand chose...je ne sais pas trop ce que ça représente." Un touriste néerlandais, qui n'avait pas vu la sculpture parce que captivé par son téléphone portable, comprend le symbole quand on lui explique et trouve que c'est un repère : "si je repasse ici un jour, j'aurai du mal à me souvenir des panneaux, du paysage sur la route. Mais cette sculpture, je m'en souviendrais". 

Abdel, un habitant de Saint-Etienne en partance pour l'Espagne, s'arrête très souvent avec sa famille à Savasse pour pique-niquer. Il est fan de la Porte du Soleil : "je trouve que c'est très beau. Cela augure d'un chemin qui change, d'un climat qui change. Le Midi, c'est ça le Midi."

Un exemple de l'art autoroutier

Cette sculpture de 200 tonnes de granit rose et de granit gris bleu est un exemple de l'art autoroutier. Il a connu un pic dans les années 80. Un petit pourcentage de l'argent des chantiers devait être consacré à l'art. Les sociétés d'autoroute passaient commande. 

Julien Lelièvre, photographe et graphiste, a mené des recherches sur ces oeuvres. Il en a fait un livre aux éditions Building Books. Il a compté 71 oeuvres en France, pour beaucoup mystérieuses : "sur les autoroutes, on n'est pas prévenu qu'il va y avoir une oeuvre à tel endroit. On n'a pas d'information sur l'auteur ou peu, on n'a pas de contexte de présentation de l'oeuvre. C'est parfois difficile de comprendre le message, de comprendre ce que l'artiste a voulu dire."

25 millions de voitures passent sur l'A7 chaque année. 10 millions de personnes visitent le musée du Louvre. En théorie, la Porte du soleil est plus vue que la Joconde!

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu