Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Survol nocturne de Besançon : des travaux de cartographie pour localiser les îlots de chaleur

-
Par , France Bleu Besançon

Un avion a survolé pendant près de quatre heures le Grand Besançon dans la soirée du dimanche 9 août, suscitant la curiosité de certains habitants. Il s'agissait d'une mission de recueil de données thermiques au sol, pour localiser les îlots de chaleur.

La trajectoire de l'avion au-dessus de Besançon enregistrée sur le site de suivi du trafic aérien Flightradar24
La trajectoire de l'avion au-dessus de Besançon enregistrée sur le site de suivi du trafic aérien Flightradar24 - Flightradar24

Un étrange survol nocturne a intrigué de nombreux Grands Bisontins dans la soirée du dimanche 9 août 2020 : un avion a effectué une trentaine de passages à relativement faible altitude et à petite vitesse au dessus de l'agglomération pendant près de quatre heures, suscitant des interrogations sur ces manoeuvres inhabituelles. 

Renseignements pris, l'appareil effectuait une mission de cartographie thermique pour le compte de Grand Besançon Métropole. Le bimoteur, équipé de capteurs et de caméras infra-rouge a décollé de l'aérodrome de la Vèze peu avant 21 h, et il a commencé à faire des aller-retour très réguliers, dessinant un quadrilatère au dessus du Grand Besançon, à environ 1200 mètres d'altitude et à une vitesse d'un peu plus de 200 km à l'heure. Après quelques 35 passages au dessus de l'agglomération, l'appareil a atterri à la Vèze peu avant 1 h du matin.

Localiser les îlots de chaleur urbains 

Le même avion avait d'ailleurs déjà effectué la même série d'aller-retour ce dimanche entre 12 h 30 et 16 h 40, mais dans l'après-midi, sous la canicule, l'événement est passé quasiment inaperçu. La comparaison entre les données recueillies lors de ces deux vols devrait permettre de mieux localiser les îlots de chaleur. 

L’AUDAB (Agence d’urbanisme Besançon centre Franche-Comté) a déjà réalisé une cartographie des températures de surface de la ville établie à partir de photos du satellite Landsat. Mais la précision de ces informations était insuffisante. D'où le projet  d'obtenir des données plus fines que la résolution de 30 mètres des images satellitaires, en utilisant cet avion équipé de matériel spécialisé. Cette nouvelle carte devrait permettre de mettre en évidence le phénomène des « îlots de chaleur urbains». 

Des données qui permettront de limiter les effets du réchauffement climatique

Ces îlots sont des zones dans lesquelles la température ne baisse pas suffisamment la nuit lors des périodes de canicule, à cause des matériaux présents et souvent du manque de végétaux. Face au réchauffement climatique, la collectivité a besoin de les localiser le plus précisément possible afin d'envisager des solutions pour en réduire les impacts négatifs. 

Le bimoteur, qui appartient à une compagnie belge sous-traitante de la société lilloise Aerodata, spécialisée dans la cartographie aérienne, a bénéficié d'une autorisation préfectorale pour lui permettre de survoler l'agglomération. Il a regagné ce lundi son aéroport d'attache à Ostende en Belgique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess