Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Les viticulteurs au secours des chauves-souris à Sury-en-Vaux

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Les viticulteurs de Sury-en-Vaux, près de Sancerre, sont aux petits soins pour les chauves-souris. Ils viennent de poser 150 nichoirs dans le vignoble pour favoriser la reproduction des mammifères volants.

Les viticulteurs de Sury-en-Vaux (Cher) ont posé 150 nichoirs à chauves-souris dans le vignoble.
Les viticulteurs de Sury-en-Vaux (Cher) ont posé 150 nichoirs à chauves-souris dans le vignoble. © Radio France - Michel Benoit

Sury-en-Vaux, France

L'idée est venue du président des viticulteurs de Sury-en-Vaux. Philippe Raimbault s'est inspiré d'autres vignobles. Cet hiver, les viticulteurs ont fabriqué les nichoirs avec le menuisier du village. C'est le syndicat viticole qui a payé le bois, environ 10 euros par nichoir et il y a quelques jours, ils ont été posés aux abords des vignes : " On les dispose tôt pour que les chauves-souris les repèrent dès leur retour. Tous les viticulteurs de Sury-en-Vaux jouent le jeu, même ceux qui n'ont pas forcément une fibre environnementale marquée. On essaie de limiter le recours aux produits chimiques, désormais en viticulture." 

Philippe Raimbault, président des viticulteurs de Sury en Vaux, a également installé des nichoirs à chauves-souris à l'intérieur de sa cabane de vignes. - Radio France
Philippe Raimbault, président des viticulteurs de Sury en Vaux, a également installé des nichoirs à chauves-souris à l'intérieur de sa cabane de vignes. © Radio France - Michel Benoit

Chaque chauve-souris peut avaler plusieurs centaines de papillons chaque nuit, notamment ceux qui pondent dans le raisin ; ce que les viticulteurs appellent le ver du raisin. Les vignerons utilisent aujourd'hui des phéromones pour empêcher ces papillons de se reproduire, les chauves-souris seront de bons auxiliaires. 

Les chauves-souris paient un lourd tribut, victimes des produits chimiques, des chats et même des pales des éoliennes. - Radio France
Les chauves-souris paient un lourd tribut, victimes des produits chimiques, des chats et même des pales des éoliennes. © Radio France - Michel Benoit

Encore faut-il préserver les nichoirs des produits de traitement qui existent toujours en viticulture : "On a essayé de les disposer pour qu'ils soient épargner lors des traitements. On est suivi par le museum de Bourges qui va venir repérer les espèces présentes. On va également analyser les crottes des animaux pour voir quels types d'insectes, elles dévorent. Ainsi, on pourra démontrer leur utilité." argumente Philippe Raimbault.  

Reste à voir si les chauves-souris repéreront rapidement les nichoirs : 5 ou 6 espèces de chauves-souris nichent à Sury-en-Vaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu