Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Suze-la-Rousse : une pétition contre la vente de trois bâtiments religieux sur Leboncoin

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La commune de Suze-la-Rousse, dans le sud Drôme, a mis en vente sur le site internet Leboncoin trois bâtiments religieux : un prieuré, une ancienne chapelle et une ancienne église paroissiale. L'association de sauvegarde du patrimoine suzien a lancé une pétition contre cette vente.

La commune de Suze-la-Rousse, dans la Drôme, a mis en vente sur Leboncoin ces trois bâtiments religieux.
La commune de Suze-la-Rousse, dans la Drôme, a mis en vente sur Leboncoin ces trois bâtiments religieux. © Radio France - Mélanie Tournadre

Trois bâtiments religieux de Suze-la-Rousse sont en vente sur Leboncoin. La petite commune du sud Drôme (2.100 habitants), qui a besoin d'argent, a posté trois annonces sur le site internet. 

La mairie espère obtenir 250.000 euros

Capture d'écran site internet Leboncoin.
Capture d'écran site internet Leboncoin. -

La municipalité de Suze-la-Rousse souhaite se séparer d'un prieuré renaissance (qui a longtemps accueilli les locaux des la mairie), de l'ancienne chapelle Saint-Sébastien et de l'ancienne église paroissiale Saint-Roch. Ces trois bâtiments contigus se situent dans la Grand'rue, dans le centre historique de la commune.

"On ne vent pas de gaieté de cœur mais la commune a besoin d'argent !"

Le maire de la commune, Michel Rieu explique : "la commune manque d'argent à cause des baisses successives des dotations de l'Etat". "Nous avons besoin de vendre ces bâtiments pour pouvoir financer la fin des travaux de rénovation dans les écoles et la bibliothèque". 

Capture d'écran du site internet Leboncoin
Capture d'écran du site internet Leboncoin -

Le maire de Suze-la-Rousse dit avoir reçu une vingtaine de coups de téléphone,depuis début décembre, d'acheteurs potentiels pour en faire des logements et/ou des commerces et il assure que sept/huit visites ont été réalisées. "Ceux qui achèteront ces bâtiments pourront bien mieux les restaurer que la mairie qui n'a pas le financement" insiste Michel Rieu.

"L'avenir c'est nos enfants, les écoles et nous n'avons pas l'argent pour terminer les travaux"

Michel Rieu explique que si cette vente n'avait pas lieu, il devrait augmenter les impôts locaux : "sans cette vente, pour réaliser les rénovations dans les écoles, je devrais augmenter les impôts locaux de 20%, ce que je n'ai jamais fait en 22 ans".

A Suze-la-Rousse, cette vente de bâtiments religieux sur Leboncoin fait beaucoup parler.

Une pétition contre cette vente

Capture d'écran du site internet Leboncoin.
Capture d'écran du site internet Leboncoin.

L'association pour la sauvegarde du patrimoine et de l'environnement suzien (Spes) s'oppose à la vente de ces bâtiments historiques. Elle a lancé sur internet une pétition contre cette vente qui a recueilli pour le moment près de 560 signatures ainsi qu'une pétition en version papier dans la commune qui a recueilli une centaine de signatures. 

"Mettre en vente ces édifices sur Leboncoin c'est très dur et très violent !"

Le président de l'association, Jean-Marie Jolivet, déplore cette vente sur Leboncoin. "Ce sont des bâtiments historiques, du XIè, XVè et XVIè siècles qui sont aujourd'hui en vente sur internet, c'est incompréhensible". "On ne peut pas laisser partir toute cette richesse patrimoniale et culturelle, c'est un petit bijou où se succèdent sur cent mètres l'art roman, gothique et celui de la renaissance" insiste Jean-Marie Jolivet.

"C'est une erreur de vendre ces bâtiments, c'est un patrimoine très riche qu'il faut conserver pour les futures générations !"

L'association souhaitait racheter ces trois bâtiments pour un euro symbolique et lancer une souscription publique pour les mettre aux normes. Cette proposition a été refusée par la municipalité de Suze-la-Rousse.

Le maire de Suze-la-Rousse fait savoir qu'il organise une consultation des habitants, via un courrier dans leurs boîtes aux lettres. Ils les invitent à donner leur avis sur cette vente.

Cette vente fait polémique dans la commune de Suze-la-Rousse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess