Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Les expressions à connaître pour passer pour un Franc-Comtois "pure cancoillotte" cet été

En cette période de vacances, de nombreux touristes viennent découvrir le Nord Franche-Comté, avec ses monuments, ses sites historiques, ses coins de verdure... et son parler ! Car la langue du coin est truffée d'expressions qu'on ne retrouve pas dans le reste de la France. Petit florilège.

Pont-de-Roide, dans le Doubs, fait partie des incontournables pour les touristes... au même titre que l'accent franc-comtois !
Pont-de-Roide, dans le Doubs, fait partie des incontournables pour les touristes... au même titre que l'accent franc-comtois ! © Maxppp - Simon Daval

Franche-Comté, France

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, si vous êtes un Franc-Comtois pur beurre, ou plutôt pure cancoillotte, mais notre manière de parler est truffée d'expressions locales, qui étonnent bien souvent les vacanciers. Et pour les trouver, il n'y a qu'à tendre le micro aux Terrifortains : "T'auras meilleur temps", un "cornet" en plastique pour faire les courses, Besac pour Besançon, un beuillot pour un gars pas très finaud... 

Des expressions utilisées par toutes les générations

Christelle, qui travaille à l'Office de tourisme de Belfort, en a tout un rayon : "Oiowa, ça veut dire oh la la ! je ne pense pas que les jeunes l'utilisent mais moi oui. T'as meilleur temps, ça c'est utilisé par toutes les générations, ça veut dire : il vaut mieux que tu fasses comme ça. Le ch'ni, c'est la poussière qu'on ramasse une fois qu'on a balayé".

"Oiowa, y a l'autre daubot qu'a beugné la voiture. Il avait meilleur temps de prendre son vélo !" - Christelle, Franc-Comtoise 

Parviendrez-vous à déchiffrer la phrase de Christelle ?

Jean-François se rappelle précisément du jour où il a découvert que la pelle à ch'ni n'existait pas dans le reste de la France : "C'était en vacances dans le Sud. Forcément ils ne connaissaient pas du tout. Ils m'ont demandé si c'était une pelle avec des chenilles, quelque chose comme ça, ils cherchaient à comprendre mais ils ont eu du mal à trouver".

Ridicule pour certains, exotique pour d'autres

Mais certains Franc-Comtois d'adoption ne se sont toujours pas habitué à toutes ces expressions, comme Martine : "On est tous seuls les deux : les gens le disent, c'est ridicule ! et - T'auras meilleur temps - vous vous rendez-compte ?"

Pas question pour autant de changer sa manière de parler face aux vacanciers explique Christelle, de l'Office de tourisme de Belfort : "Je pense que c'est mieux pour eux qu'on reste dans notre parler. C'est dépaysant, exotique ! C'est possible qu'on leur dise : vous aurez meilleur temps, pour aller à la Citadelle, de prendre le petit train. Et ils comprennent !"

"Avec votre accent, vous êtes sûrement Belge ou Suisse !"

En plus des expressions, il y a aussi l'accent typique du Nord Franche-Comté. Il a failli jouer des tours à Christian, en vacances en Bretagne, lors de la visite d'un monument militaire. "Les gens à l'accueil m'avait dit : de toute façon vous ne pourrez pas rentrer. Il faut être français, il faut présenter une carte d'identité. Je leur dit : pourquoi, vous me prenez pour qui ? ils m'avaient dit : avec votre accent, vous êtes sûrement Belge ou Suisse. Alors j'avais sorti ma carte d'identité pour montrer que j'étais bien français pour pouvoir faire la visite !".

Isabelle se souvient bien de cet épisode. "C'est vrai que certains mots, même des  amis me font la remarque... comme château... on ne se rend pas compte mais on accentue vraiment sur certaines syllabes". Mais après tout, qui a dit que c'est nous qui avons un accent ?