Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Témoignage d'un habitant du Loiret : "Il y a une volonté extraordinaire en Uruguay"

vendredi 6 juillet 2018 à 5:34 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

A quelques heures du match de Coupe du monde de football entre la France et l'Uruguay, rencontre avec Michel Couroux, un habitant de Quiers-sur-Bezonde, dans le Loiret, dont la fille vit à Montevideo. Il connaît l'Uruguay par cœur et a même, un temps, importé des vins uruguayens pour Monoprix !

Michel Couroux a une partie de son cœur en Uruguay, mais aujourd'hui il sera à fond derrière l'équipe de France de football
Michel Couroux a une partie de son cœur en Uruguay, mais aujourd'hui il sera à fond derrière l'équipe de France de football © Radio France - François Guéroult

Quiers-sur-Bézonde, France

Michel Couroux a bientôt 80 ans. Cet ancien conseiller municipal de Quiers-sur-Bezonde, dans le Montargois, connaît très bien l'Uruguay, et pour cause : sa fille vit depuis de nombreuses années à Montevideo, et lui-même a vendu des vins uruguayens en France à la fin de sa carrière professionnelle. C'est dire s'il attend avec impatience ce quart de finale de Coupe du monde de football entre la France et l'Uruguay !

La région de Juanicó ressemble beaucoup au Bordelais !"

Ancien cadre dans les télécommunications, ancien chef de projet à Genève pour la CNUCED (conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement), Michel Couroux a créé en 2006, avec un ami de Bellegarde, Bernard Kaplanas, une société baptisée "Mondialvin" qui était en fait spécialisée dans l'importation de vins uruguayens en France - plus précisément du village de Juanicó, non loin de Montevideo . "On a fait cette expérience, raconte Michel Couroux, parce que j'avais eu l'occasion à de nombreuses reprises d'aller en Uruguay voir ma fille et mon gendre, qui m'a mis en relation avec le vignoble de Juanicó. On avait un peu plus de 65 ans, on avait encore envie de faire quelque chose !

L'entreprise a fonctionné quelques années et a même eu Monoprix parmi ses clients. "C'est très difficile de vendre des vins d'Uruguay en France, et ça l'est sûrement encore, mais ils valaient le coup d'être vendus parce qu'ils sont bons : le climat, l'environnement du Rio de la Plata sont favorables, cela ressemble beaucoup au Bordelais." Et de conclure : "On n'a pas gagné beaucoup d'argent, mais on s'est amusés !"

L'Uruguay a 2 voisins qui ne rigolent pas avec le foot"

Ses allers-retours lui ont permis de constater que le football a effectivement une place à part en Uruguay. "Il faut comprendre que l'Uruguay a 2 voisins qui ne rigolent pas avec le foot : le Brésil et l'Argentine. Et il y a toujours eu une sorte de rivalité, surtout avec l'Argentine : par exemple, pour le tango, en Uruguay on dit qu'il a été inventé à Montevideo et en Argentine on dit qu'il a été inventé à Buenos Aires ! Donc malgré le peu de population (3,5 millions d'habitants), il y a en Uruguay la volonté de faire aussi bien que les gros pays qui l'entourent, il y a une volonté extraordinaire. Et quand il y a une qualification de l'Uruguay, tout le monde est dans la rue, c'est la fête. Bon, en France aussi, mais peut-être pas à ce point-là..."

Malgré son amour pour l'Uruguay, Michel Couroux sera sans état d'âme cet après-midi : "Moi, je veux que les Français gagnent quand même ! Mais mon petit-fils, qui vit à Barcelone et qui a grandi en Uruguay, ne pense pas la même chose ! C'est normal : il a plein de copains à Montevideo..." Quant au pronostic de Michel Couroux, il est aussi sans ambiguïté : "La France va gagner : 2-1 !" Interview à écouter ci-dessous

"Je veux que la France gagne contre l'Uruguay, mais mon petit-fils ne pense pas la même chose !" - Michel Couroux