Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Toulouse : une famille cultive des pleurotes en plein centre-ville pour aider des enfants handicapés

mardi 3 avril 2018 à 5:30 Par Clémence Fulleda, France Bleu Occitanie

Une famille s'est lancée dans la culture de pleurotes pour financer son association qui aide les enfants handicapés et leurs mamans. Les champignons, destinés pour l'instant aux restaurateurs, poussent en plein cœur de Toulouse. Reportage.

Toute la famille s'y met!
Toute la famille s'y met! © Radio France - Clémence Fulleda

Toulouse, France

"Des champignons plutôt que des subventions!" Cela pourrait être le slogan d'une famille toulousaine au grand cœur. 

Thierry, Elma et leurs filles Ilona et Vanessa (sans compter les gendres, belles-filles et les amis...) font pousser des pleurotes gris en plein centre-ville de Toulouse, à deux pas du Capitole, pour financer leur association "Anaeh!".

Celle-ci a pour objectif d'améliorer la vie des enfants en situation de handicap et de leur famille, souvent en situation de grande précarité, en fournissant notamment des objets de première nécessité (vêtements, meubles, appareils ménagers etc) et en organisant des activités et des sorties.

24 sacs de pleurotes dans une cave de bonnes soeurs

L'idée est venue à la famille un peu par hasard, au gré de leurs balades en forêt pour aller cueillir des champignons. "On ne voulait pas attendre d'avoir des subventions pour faire des actions concrètes", explique Elma.  "Souvent les mamans montent leurs associations seules, on veut les aider et les fédérer", ajoute Thierry, le papa. 

La Congrégation des soeurs de Notre Dame de la Compassion leur prête gracieusement une cave où pendent, depuis novembre dernier, 24 sacs en plastique. 

Dans l'une des cavités, on incube des sacs dans l'obscurité la plus totale. Puis, au bout de deux ou trois semaines, nous faisons des petits trous, nous les mettons à la lumière et là, les champignons commencent à fleurir, croyant que c'est l'automne. Dans les sacs en plastique, il y a du marc de café, des copeaux de bois et du mycélium, des graines de seigle qui ont moisi.  - Elma

A la lumière, les pleurotes croient que l'automne arrive et poussent à toute vitesse. - Radio France
A la lumière, les pleurotes croient que l'automne arrive et poussent à toute vitesse. © Radio France - Clémence Fulleda

Le marc de café est récupéré auprès du groupe Merling, situé à Montrabé. 

Visite guidée avec Elma, la maman, fondatrice de l'association "Anaeh!"et sa fille Vanessa.

10 kilos par semaine attendus

La famille a donné la première récolte en cadeau aux cuisines de la Congrégation et de l'Ehpad du 2 rue Antoine Deville. La deuxième production, de trois kilos, a été vendue à la brasserie du Stade Toulousain. La famille espère céder au chef de ce restaurant une dizaine de kilos par semaine.

On ne saura pas le prix au kilo, mais "il est au dessus du marché, car notre but n'est surtout pas de concurrencer les commerçants", explique Vanessa. 

Ils ont démarché d'autres restaurateurs et pensent à en vendre aux particuliers, mais "seulement quand on aura un peu plus d'expérience et que cela tournera bien", préciseThierry. 

L'association a pour l'instant 24 sacs pour faire pousser les pleurotes. - Radio France
L'association a pour l'instant 24 sacs pour faire pousser les pleurotes. © Radio France - CLémence Fulleda

Concrètement, cet argent servira à financer des actions et des sorties pour les mamans et leur(s) enfant(s) handicapé(s). 

"On aimerait leur permettre de souffler ne serait-ce qu'une heure, pourquoi pas de partir en vacances voir la neige ou d'aller à Calicéo se détendre", détaille Vanessa, qui, en tant qu'animatrice, a vu "beaucoup de mamans galérer". 

Les sacs restent dans l'obscurité pendant trois semaines. - Radio France
Les sacs restent dans l'obscurité pendant trois semaines. © Radio France - Clémence Fulleda

A la recherche d'un local et d'un utilitaire

L'association est ainsi à la recherche d'un local pour accueillir ces mamans, ainsi que d'un utilitaire pour livrer les champignons mais aussi récupérer divers dons et les amener aux familles en difficulté.

Elle accepte aussi les dons financiers (non défiscalisés) qui peuvent être adressés à : Anaeh! 6 rue Ticky Holgado, Bâtiment B-29, 31200 Toulouse. 

Pour joindre l'association, vous pouvez aussi leur adresser un mail : asso.anaeh.31@gmail.com.