Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Toulouse : quand les pompiers mettent le feu pour s'entraîner

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu
Toulouse, France

C'est rare. Les pompiers du SDIS 31 ont obtenu l'autorisation de s'entraîner sur des incendies réels dans le quartier Borderouge, à Toulouse. Ils mettent le feu à des maisons vouées à la démolition pour tester leurs réflexes en situation réelle.

Plus de 80 hommes s’entraînent sur cinq maisons vouées à la démolition.
Plus de 80 hommes s’entraînent sur cinq maisons vouées à la démolition. © Radio France - Vanessa Marguet

Les habitants du quartier Borderouge, à Toulouse, avaient été prévenus pour ne pas paniquer. Depuis la semaine dernière et jusqu'à jeudi, les pompiers s'entraînent à maîtriser des incendies dans un lotissement du chemin de Niboul. Des incendies réels ! Le promoteur immobilier "les nouveaux constructeurs" a laissé au SDIS de Haute-Garonne cinq maisons vouées à la démolition pour que les pompiers puissent déclencher des feux et s’entraîner à réagir.

Le feu est déclenché par les pompiers à partir de palettes de bois
Le feu est déclenché par les pompiers à partir de palettes de bois © Radio France - Vanessa Marguet

Au total, plus de 80 pompiers seront passés par cet entrainement à feux réels entre la semaine dernière et le jeudi 27 avril. Des pompiers professionnels de la caserne Toulouse-Lougnon, mais aussi quelques pompiers volontaires de Rouffiac.

"C'est rare et c'est une grande chance car on peut s’entraîner dans des conditions très très proches de la réalité " - le capitaine Fabien Vissio, adjoint au chef de secours principal de la caserne Toulouse Lougnon

Les explications du capitaine Fabien Vissio.

Pour chaque exercice, il y a une équipe chargée d'allumer l'incendie à l'aide de palettes de bois, une autre équipe est là en sécurité et un responsable fait le lien avec les pompiers qui vont devoir éteindre le feu. A chaque fois, les scénarios changent. Dans la vidéo ci-dessous, un feu s'est déclaré dans une chambre et les pompiers doivent sortir une personne des flammes.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Les pompiers qui participent ressortent tous de ces exercices convaincus.

Là, on est dans des situations de stress avec tout à gérer, avec l'arrivée des engins... C'est différent des entraînements à la caserne - le caporal Charlie Holard

En règle générale, les pompiers s’entraînent avec des appareils qui génèrent des fumées froides ou dans un simulateur d'incendie. Il y en a un dans le département. Mais c'est beaucoup plus loin de la réalité. Quand l'entrainement se fait à la caserne à fumée froide, les pompiers connaissent la configuration des lieux, les portes et les fenêtres, alors que dans ces maisons de Borderouge, c'est l'inconnu. Et même les pompiers chargés d'allumer les incendies y voient un intérêt.

On est témoin de la phase de développent du feu. On apprend beaucoup de choses sur la propagation des flammes, des fumées chaudes et sur les circulations horizontales et verticales - le chef de groupe Christian Duchêne, chargé d'allumer le feu

Une des maisons après les exercices.
Une des maisons après les exercices. © Radio France - Vanessa Marguet

Les pompiers de Haute-Garonne aimeraient avoir plus souvent l'autorisation d'allumer des feux réels sur les maisons vouées comme celles-ci à la démolition. Ils aimeraient que cela deviennent moins exceptionnel à l'avenir.

Le reportage de Vanessa Marguet

Choix de la station

À venir dansDanssecondess