Insolite

Toulouse - Yves Donguy, triple champion de France de rugby, crée son food-truck

Par Jean Saint-Marc, France Bleu Toulouse mardi 23 août 2016 à 6:00

Yves Donguy (à gauche) et l'équipe d'AfriK'N Truck
Yves Donguy (à gauche) et l'équipe d'AfriK'N Truck - Facebook

Il a gagné trois Brennus et une coupe d'Europe avec le Stade Toulousain... Maintenant il vend des plats africains sur le parvis du Stade Ernest-Wallon ! A 34 ans, l'ancien ailier Yves Donguy vient d'arrêter sa carrière et a créé son food-truck, "AfriK'N Truck".

Les rugbymen qui se reconvertissent dans la restauration c'est assez courant. Ceux qui se lancent avec un food-truck, c'est plus rare ! Chez Yves Donguy c'est une idée qui est venue petit à petit : "'quand tu joues c'est dur de penser à la reconversion. Après j'ai eu des blessures, là j'ai commencé à me poser la question. J'ai un CAP de plomberie, mais j'avais aussi la possibilité de partir dans la restauration avec ma sœur, qui est cuisinière !"

"Je ne suis pas cuistot du tout ! Je suis le blablateur comme on dit chez nous" – Yves Donguy

Une petite étude de marché lui donne confiance : "à Toulouse il y a surtout des camions qui vendent des burgers. Alors qu'à Paris les food-trucks africains c'est très à la mode, et ça marche bien !" Le projet est lancé : les premières ventes ont eu lieu cet été. Yves Donguy : "C'est ma soeur qui cuisine ! Je ne suis pas cuistot du tout, moi je suis le blablateur comme on dit chez nous en Côte d'Ivoire !  J'essaye de faire venir les gens, je leur parle de nos plats etc."

"Je me suis souvenu des cris des supporters... Ça fait bizarre d'être de l'autre côté" – Yves Donguy

Il est aussi chargé de trouver les emplacements : pas facile à Toulouse ("la mairie n'est pas adepte des food-trucks" dit-il) alors il contacte surtout des entreprises privées. Parmi elles... Le Stade Toulousain ! Yves Donguy était donc devant le stade Ernest-Wallon pour le match amical du Stade contre le Racing. L'AfriK'N Truck sera présent pour tous les matchs à domicile.

"Les gens me reconnaissent oui ! Ils pensaient même que je jouais encore" sourit l'ancien ailier, triple vainqueur du championnat de France avec Toulouse, tout de même. _"Ça faisait bizarre, quand tu vois le car arriver.. Je me suis souvenu de quand j'étais avec eux, que les supporters criaient. Maintenant je suis de l'autre côté de la barrière !"
_

Des plats approuvés par Guy Novès !

Ses anciens partenaires sont bien sûr venus le saluer... Mais n'ont pas pu goûter les spécialités ivoiriennes : "il n'y avait plus rien ! Je n'avais pas prévu assez. D'ailleurs Yannick (Nyanga) était un peu énervé ! La prochaine fois je leur mettrai des plats de côté, même si la plupart connaissent déjà ! Thierry Dusautoir venait souvent manger chez moi, ma sœur cuisinait. Et une fois j'avais préparé de la nourriture pour tout le monde au Stade... Même Guy Novès avait bien apprécié !"