Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Touristes oubliés dans le gouffre de Padirac : les premiers éléments livrés par le procureur de Cahors

mercredi 8 août 2018 à 18:44 Par Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie

Le procureur de la république de Cahors s'est rendu sur le site du gouffre de Padirac dans le Lot ce mercredi. Il a livré ses premières conclusions dans un communiqué. La procédure de contrôle des visiteurs dimanche soir est mise en cause. L'enquête se poursuit.

Une enquête est ouverte pour blessures involontaires n'ayant pas entraîné d'incapacité, après la nuit des trois touristes espagnols au fond du gouffre.
Une enquête est ouverte pour blessures involontaires n'ayant pas entraîné d'incapacité, après la nuit des trois touristes espagnols au fond du gouffre. © Radio France - Frédéric Fleurot

Gramat, France

Il y a bien eu un dysfonctionnement au Gouffre de Padirac   

Frédéric Almendros, le procureur de la république de Cahors, s'est rendu au gouffre de Padirac au nord du Lot, ce mercredi, pour comprendre comment trois touristes espagnols ont pu être "oubliés" à la fermeture du site dimanche soir.  

Dans un communiqué il livre les premières constations de l'enquête qui se résument dans les trois points suivants : 

  • "L'enquête menée par la gendarmerie de Gramat et le déplacement sur site ce jour du procureur de la République ont permis de confirmer un dysfonctionnement dans le contrôle des flux de visiteurs du gouffre"
  • "A ce stade des investigations, il semble que les procédures mises en oeuvre par la société gérant ce site, notamment relatives à la formation des agents serre-files et à la sécurité des visiteurs, ne soient pas mises en cause"
  • Les trois touristes espagnols "ne semblent pas avoir eu un comportement de nature à provoquer leur mésaventure"

L'enquête se poursuit pour le chef de blessures involontaires n'ayant pas entraîné d'incapacité.