Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Tours : 17 papas se lancent dans le grand bain pour impressionner leurs filles

-
Par , France Bleu Touraine

Il y aurait, en France, moins de 200 hommes dans des clubs de natation synchronisée : 17 d'entre eux sont à Tours. Ces papas ont relevé le défi d'élaborer un programme qu'ils présenteront en juin à la piscine Bozon, lors du gala du club de natation artistique où leurs filles s'entraînent aussi.

Une fois par mois depuis février, les hommes s'entraînent pour élaborer un programme de 3 minutes qu'ils présenteront en juin à Tours
Une fois par mois depuis février, les hommes s'entraînent pour élaborer un programme de 3 minutes qu'ils présenteront en juin à Tours © Radio France - Boris Compain

Indre-et-Loire, France

C'est une conséquence indirecte du succès du film "le grand bain" : à Tours, 17 hommes se sont lancés dans la natation synchronisée, l'hiver dernier. Ils se produiront en public pour la première fois les 15 et 16 juin, dans le cadre du gala du club de natation artistique de Tours. En fait, ces papas ont voulu surprendre leurs filles, qui font, elles aussi, de la natation synchronisée. 

Reportage lors de l'entraînement du 13 mai à la piscine Bozon de Tours

L'entraîneur des petites, Jeanne Chebassier, a lancé ça comme une blague, après avoir vu le film de Gilles Lellouche et plusieurs hommes qui s'étaient juste aperçus au bord des bassins en accompagnant leurs filles ont décidé de relever le défi.  Ils ont entre 30 et 53 ans, sont plus ou moins sportifs, plus ou moins bedonnants, mais tous très motivés et visiblement très heureux d'être là. Hugues, 51 ans, est éditeur. Sa femme et ses deux filles font de la natation synchronisée : "Au niveau musculaire, tenir les figures, même sur le dos, ça tire dans le cou...mais le plus difficile, c'est de faire plusieurs séquences en apnée. Au bout de quelques minutes, c'est vraiment difficile. C'est là qu'on se rend compte que nos filles ont un sacré niveau". Christophe, 52 ans, partage cet avis : "_Il n'y a rien de facile. Quand on est néophyte, on sait nager, mais on ne sait pas faire de natation synchronisée_. Faut sans doute être un peu maso (rires)"

Les 17 papas n'ont encore jamais pu répéter tous ensemble. Lundi soir, ils n'étaient que dix au début et onze à la fin. - Radio France
Les 17 papas n'ont encore jamais pu répéter tous ensemble. Lundi soir, ils n'étaient que dix au début et onze à la fin. © Radio France - Boris Compain

Une fois par mois, depuis février, ils enchaînent portés, sauts et apnées en suivant les conseils de Jeanne : "Les portés, ça marche...en revanche, on a eu des soucis sur des figures de surface, en flottaison : ça ne flotte pas terrible!! Dès qu'on essaye quelque chose qui marche, on l'inclut dans la chorégraphie, et la choré se construit au fur et à mesure des entraînements".

"Les portés, ça va" dit Jeanne, la coach - Radio France
"Les portés, ça va" dit Jeanne, la coach © Radio France - Boris Compain

Epater leurs filles, au gala, dans un mois, c'est l'objectif de chacun de ces papas. Une réussite personnelle qui repose sur une performance collective "Sur les figures où ils sont tous accrochés, si il y en a un qui coule, tout le monde coule" rappelle Jeanne. Il n'y a plus que deux entraînements avant le gala du 15 juin, à la piscine Bozon : A priori, les 17 nageurs ne se retrouveront qu'une seule fois pour répéter tous ensemble leur programme de 3 minutes. Heureusement, Jeanne est aussi une experte en encouragements.

La séance commence par une répétition des mouvements sur le bord du bassin - Radio France
La séance commence par une répétition des mouvements sur le bord du bassin © Radio France - Boris Compain