Insolite

A Tours, la folle histoire du chat emmuré

Par Annabelle Wanecque, France Bleu Touraine lundi 27 mars 2017 à 17:15

Lewis, un chat d'un an et demi, s'est retrouvé emmuré pendant douze jours
Lewis, un chat d'un an et demi, s'est retrouvé emmuré pendant douze jours © Radio France - Maguelone Hedon

Une histoire à peine croyable à Tours ! Elle est arrivée à une famille qui était sans nouvelles de son chat depuis douze jours. Lewis était en fait emmuré dans sa propre maison.

Une famille de Tours commençait à s'inquiéter de l'absence de son chat. Ce dimanche, elle a compris que Lewis était en fait emmuré dans sa propre maison depuis douze jours ! L'animal d'un an et demi s'était glissé dans une faille d'un mur, une faille que cette famille avait fait reboucher sans s'apercevoir que le chat se trouvait à l'intérieur. Elle ne s'en est aperçue que douze jours plus tard, en entendant les miaulements de Lewis sur la terrasse de la maison. Le père de famille a donc du prendre une masse pour casser le mur à nouveau et libérer le chat.

C'est le père de famille qui a finalement extrait Lewis de sa prison de béton  - Radio France
C'est le père de famille qui a finalement extrait Lewis de sa prison de béton © Radio France - Maguelone Hedon

"On a pris une masse et on a redétruit le mur, c'est là qu'on a vu apparaître la tête de Lewis" - Maguelone Hedon

"Ce week-end il faisait beau", raconte la mère de famille Maguelone Hedon. "On était donc dehors. Comme c'était dimanche, il y avait moins de circulation et plus de calme, et tout à coup on a entendu des tout petits miaulements. On a reconnu le chat ! On arrivait pas à savoir où il était, on regardait dans les arbres, on a fait le tour du jardin, on s'est rapprochés de la maison car on entendait plus de la maison, d'un mur en particulier qui soutient une terrasse. On avait fait des travaux sur ce mur qui avait une grosse faille, on avait bouché la faille il y a une dizaine de jours. Le chat avait du entrer dans cette faille qu'on a rebouché, et il est resté coincé dedans ! On a donc pris une masse et on a redétruit le mur, c'est là qu'on a vu apparaître la tête de Lewis".

A sa sortie, Lewis ne semblait ni assoiffé ni affamé. Il a pu survivre grâce à des eaux de ruissellement, et sans doute selon Maguelone Hedon, grâce à des "mulots ou des petites souris".