Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Traversée de la Manche à la nage : l'Icaunais Arnaud Chassery double la mise

-
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu

Le nageur originaire de Joigny tente à partir de ce mardi la double traversée de la Manche. Pour réussir ce pari qu'aucun nageur français n'a accompli, l'aventurier icaunais s'est entraîné en Bretagne. Il a aussi grossi de 12 kilos.

Arnaud Chassery lors de la traversée de la Manche à la nage par équipe en 2018
Arnaud Chassery lors de la traversée de la Manche à la nage par équipe en 2018 © Radio France - Lisa Guyenne

Auxerre, France

Si les conditions météo sont favorables, Arnaud Chassery s'élance tôt ce mardi matin de Foxtone en Angleterre pour une double traversée de la Manche. Celui qui a déjà accompli la traversée en 2008 part pour un nouveau défi de taille : "La traversée de la Manche, c'est un peu l'Everest de la natation," affirme le nageur icaunais. Jamais un français n'a réussi ce défi de faire l'aller et retour à la nage entre la France et l'Angleterre. "Ça semble tellement impossible, que c'est pour cela que je veux relever ce défi. Ce serai bien qu'un nageur français accroche son nom au palmarès" notre le quadragénaire. 

"J'ai grossi de douze kilos, ce sont mes réserves" - Arnaud Chassery

Pour réussir ce défi, Arnaud Chassery âgé de 42 ans, s'est entraîné dans une eau à 14° en Bretagne : "c'est la difficulté principale, nager dans une eau froide, pendant des heures, en maillot de bain." Et en cette fin de mois de juin, l'eau de la Manche n'a pas eu le temps de chauffer. Il y a aussi le trafic maritime. Chaque jour, 700 bateaux se croisent à cet endroit entre Douvres et Calais. Il y a enfin les méduses qui peuvent compliquer la traversée. 

Pour mettre toutes les chances de son côté, Arnaud Chassery a pris du poids : "j'ai grossi de douze kilos. J'ai fait du gras! ça me permet d'avoir de l'énergie et des réserves. C'est comme un régime à l'envers," indique celui qui l'an passé à accompli avec trois camarades, la traversée de la Manche par équipe.  Pour s'alimenter, le nageur icaunais a prévu de faire une pause toutes les trente minutes. "Ce sera une alimentation liquide à base de thé, de compotes et quelques fruits pour tenir le coup."

Nager en dormant

Pour cette double traversée, Arnaud Chassery pense qu'il lui faudra nager une trentaine d'heures. "Tout dépendra des courants. Par moments, je vais nager à 2 km/h et à d'autres moments, je serai à 7 km/h. Ce sont les courants qui vont décider de mon sort." Difficile de dire combien de kilomètres, le nageur devra parcourir : "lors de ma première traversée en 2008, j'ai du nager 64 kilomètres à cause des courants, alors qu'en ligne droite, il y a 34 kilomètres pour rallier Calais à Douvres," indique Arnaud Chassery. 

Et puis, il y aura des moments où le nageur icaunais va dormir :" un micro-sommeil de quelques secondes, durant lesquelles je vais fermer les yeux et efforcer de me relâcher, tout en nageant." 

Vous pouvez suivre la double traversée de la Manche d'Arnaud Chassery en écoutant ce mardi France Bleu Auxerre. 

Choix de la station

France Bleu