Insolite

Trégon, 315 habitants, installe des caméras de surveillance!

Par Johan Moison, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel mercredi 25 janvier 2017 à 7:20 Mis à jour le mercredi 25 janvier 2017 à 11:31

Souriez, la caméra (sur le lampadaire) vous filme!
Souriez, la caméra (sur le lampadaire) vous filme! © Radio France - Johan Moison

A Trégon dans les Côtes d'Armor, un panneau va être installé dans les prochains jours à l'entrée de la commune pour signaler la présence d'un système de vidéo-protection. Sept caméras pour protéger les bâtiments publics...

Une caméra fixée au mur de la mairie, d’autres perchées sur un lampadaire sur un parking, en tout 7 caméras surveillent les lieux publics de Trégon depuis le 15 juillet.

7 caméras pour 315 habitants, on prend la calculette et ça donne...

1 caméra pour 45 habitants

Trégon compte 315 habitants, ça fait donc 1 caméra pour... 45 habitants ! Jean-François Merdrignac, le maire délégué de la nouvelle commune de Beaussais-sur-mer dont fait partie Trégon, assume. "Au conseil municipal, il y a eu l’unanimité et dans la population personne ne dit que ça ne sert à rien", explique-t-il. "Certains le pensent peut-être mais tant qu’ils ne viennent pas me le dire, je considère que tout le monde est pour!".

Le bar-restaurant plusieurs fois cambriolé

Mais pourquoi installer des caméras de vidéo-protection dans une si petite commune, d’apparence bien tranquille ? Pour comprendre, il faut se rendre au "Feu Rouge" à deux pas de la mairie. Le "Feu Rouge" est un bar-restaurant devant lequel passent en moyenne 10 000 véhicules chaque jour. L'établissement appartient à la mairie et il a été plusieurs fois cambriolé. C'est d'abord pour le protéger que les caméras ont été installées. "J’espère que ça va dissuader les voleurs, nous avons eu 3 cambriolages, 1 fois en juillet et 2 fois en septembre", raconte la patronne Sylvie Réhel.

Les caméras ont filmé les cambrioleurs mais impossible de les identifier

En septembre, les caméras fonctionnaient déjà mais… "On a bien vu les gens sur les images mais comme ils étaient masqués nous n’avons pas pu les identifier" , regrette le maire. "Nous avons donc décidé de laisser les luminaires toute la nuit pour pouvoir prendre les plaques des voitures et depuis nous n’avons pas eu de cambriolages. Je touche du bois !". Les images sont conservées un mois puis effacées. Le maire, un adjoint et les gendarmes sont les seuls autorisés à les regarder.

Le bourg de Trégon est traversé par une route départementale, en ligne droite, trsè passagère. - Aucun(e)
Le bourg de Trégon est traversé par une route départementale, en ligne droite, trsè passagère. - Johan Moison