Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tremblay-en-France : découverte exceptionnelle d'une nécropole du Moyen-Age avec 1.200 sépultures

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Un chantier de fouilles archéologiques à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) a mis au jour, en décembre dernier, une nécropole entière datant du haut Moyen-Age avec 1.200 sépultures. Une découverte exceptionnelle.

Fouilles archéologiques. Photo d'illustration
Fouilles archéologiques. Photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

C'est une trouvaille rare en Île-de-France : une nécropole entière avec 1.200 sépultures datant du haut Moyen-Age (V-XI siècles) a été découverte sur un chantier de fouilles archéologiques à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis).

Dix mois de fouilles

La ville annonce la nouvelle, ce jeudi 18 février, sur sa page Facebook. Une équipe d'archéologues, missionnée par Grand Paris Aménagement (GPA) a passé au crible, pendant dix mois, une zone de 5,3 hectares dans le quartier du Vieux-Pays où doit être installé un bassin de rétention d'eaux pluviales. Ces fouilles se sont achevées en décembre 2020. 

Une nécropole "d'une ampleur exceptionnelle"

"Ce qui a été mis au jour, ce sont les limites d'un village du haut Moyen-Age qui avait déjà été en partie fouillé en 2014 et 2015 par la société Archeodunum, au sud du ru du Sausset", explique l'archéo-anthropologue Aurélie Mayer, responsable de l'opération. Cette fois-ci, la découverte a été réalisée au nord du ru : des chemins, des habitations et des structures, probablement liées à une activité artisanale, sont "sortis" de terre. "Associée à ce village, nous avons surtout découvert une nécropole entière d'une ampleur exceptionnelle", affirme Aurélie Mayer.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

1.200 sépultures découvertes 

La nécropole, de taille importante pour la région, contient plus de 1.200 sépultures datant du VIe au XII siècles de notre ère, c'est à dire des époques mérovingienne carolingienne. Certaines sont dans un état exceptionnel. "Les défunts étaient encore en place, entiers, habillés et déposés dans des caisses en bois dans de larges fosses au VIe siècle, dans des contenants en plâtre par la suite, puis en linceul", explique Aurélie Mayer. "Sans ces fouilles préventives, les vestiges archéologiques auraient été voués à la destruction", assure-t-elle.

Des analyses pendant deux ans

Les sépultures retrouvées vont être étudiées pendant au moins deux ans. Ces analyses permettront aux anthropologues de dresser un profil démographique des individus inhumés et mieux comprendre les conditions de vie d'une population qui n'a pas laissé de traces écrites, explique la municipalité dans sa publication. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess