Insolite

Trois CRS grenoblois sauvent un nourrisson en détresse respiratoire

Par Xavier Demagny, France Bleu Isère et France Bleu vendredi 25 mars 2016 à 16:37

Des policiers en patrouille. Illustration.
Des policiers en patrouille. Illustration. © Maxppp -

Trois policiers de la compagnie de CRS de Grenoble ont sauvé jeudi soir un nourrisson en détresse respiratoire dans la circulation parisienne. Ils rentraient de leur mission à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle dans le cadre du renforcement de sécurité après les attentats de Bruxelles.

Trois policiers de la Compagnie républicaine de sécurité 47 (CRS) de Grenoble ont sauvé jeudi soir un nourrisson en détresse respiratoire dans la circulation parisienne, près du boulevard périphérique. Ils venaient de terminer leur mission de surveillance à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, dans le cadre du renforcement de la sécurité après les attentats de Bruxelles, lorsque, bloqués dans la circulation sur le boulevard Mortier dans le 20e arrondissement de Paris, ils ont été alertés par une voiture klaxonnant et appelant à l'aide.

"Nous lui avons fait une insufflation, et le bébé a repris des couleurs.
— Julien, de la compagnie de CRS de Grenoble

"C'était un père affolé qui nous a expliqué que son enfant ne respirait plus", raconte Julien, l'un des trois policiers. Le bébé, Stanislas, âgé d'une semaine, se trouvait avec sa mère à l'arrière du véhicule. "Le nourrisson était en détresse respiratoire. Nous lui avons fait une insufflation, il a repris des couleurs", poursuit Julien, qui, comme ses collègues Thibault et Sébastien, a suivi une formation de secouriste.

Sauvé dans les locaux des services secrets

Les faits se sont déroulés juste devant les locaux de la DGSE, la direction régionale de la sécurité extérieure, siège des services secrets français. Les CRS ont donc pu y mettre le nourrisson au chaud et lui prodiguer les premiers soins en attendant l'arrivée des secours. Le bébé a été placé en observation pour cinq jours, selon Julien, qui a pris de ses nouvelles ce vendredi auprès de la mère.