Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois millions d'euros : en Corrèze, les enchères pour acheter la Chartreuse du Glandier sont finies

-
Par , France Bleu Limousin

Les enchères sont terminées pour la vente de la Chartreuse du Glandier, en Corrèze. Elles atteignent trois millions d'euros. L'ancien monastère appartenant à la ville de Paris est vendu bien au delà de sa mise à prix. Mais ce n'est pas forcément le dernier enchérisseur qui va acquérir les lieux.

La Chartreuse du Glandier, ancien monastère en Corrèze
La Chartreuse du Glandier, ancien monastère en Corrèze - capture d'écran Agorastore

3 millions d'euros tout pile ! Après deux jours de vente, tel est le montant que viennent d'atteindre les enchères, ce mercredi peu après 16 heures, pour l'achat de la Chartreuse du Glandier, en Corrèze. Situé sur les communes de Beyssac et Orgnac-sur-Vézère, cet ensemble immobilier d'exception de 16.000m² comprend 44 bâtiments et un domaine non bâti de plus de 16 hectares. Il avait été mis à prix à 750.000€, et le compteur s'est affolé dans les derniers instants passant d'1,5 million au double en moins de 30 minutes.

La ville de Paris voulait vendre

Il s'agit en fait d'un ancien monastère, fondé en 1219, qui accueillait jusqu'à il y a peu des adultes handicapés. Après leur départ au profit de nouveaux bâtiments, la ville de Paris, propriétaire des lieux, a décidé de vendre dans un souci de rationalisation de son patrimoine.

Une étude des dossiers va se dérouler dès maintenant

Mais, contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est pas forcément celui qui a formulé la meilleure enchère qui va hériter des lieux. "Une étude des dossiers va se dérouler dès maintenant" indique Zacharie Grumberg, responsable du développement immobilier d'Agorastore, la société chargée de cette vente aux enchères sur internet, "pour comprendre quelles sont les particularités de chaque offre. Non seulement sur le plan financier, mais aussi de l'attractivité et de sa viabilité".

Il faut dire, vu la superficie et les possibilités offertes par les lieux, que tout est imaginable. "Il y a plusieurs petits lots d'habitation, des grands espaces, des salles de fêtes, un lieu de culte, etc." égrène-t-il. La ville de Paris, propriétaire des lieux, et le département de la Corrèze, où se trouve le bien et qui gérait la structure médico-sociale qui a libéré les lieux, vont discuter de ce que le Glandier va devenir.

La ville de Paris et le département de Corrèze autour de la table

On devrait savoir dans les prochains jours qui sera l'heureux élu mais on ne saura pas grand chose du reste. Confidentialité sur le nombre de visites organisées sur place, c'était un impératif avant les enchères. Confidentialité aussi sur le nombres de personnes ou structures qui ont enchéri pour ne pas écorner leur image si elles ne sont pas choisies.

On sait tout de même que 86 enchères ont été passées. "Cela laisse à penser qu'il y a une certaine volonté d'acquérir ce bien de la part des postulants. Quand on a un bon nombre d'enchères comme celui-ci, cela révèle une optimisation de la concurrence et de la transparence sur la vente de ce bien public" conclut Zacharie Grumberg.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess