Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - L'isolement de cet étudiant mayennais dans un 12 mètres carrés à Hong Kong

-
Par , , France Bleu Mayenne, France Bleu

Hugo Richir est parti de Laval le 10 avril pour un stage à Hong Kong. Mais cet étudiant de 24 ans doit respecter un isolement de trois semaines, enfermé dans une chambre de 12 mètres carrés dans un hôtel dédié à l'isolement des étrangers. Le protocole est très strict.

Depuis sa chambre au 25ème étage de l'hôtel, Hugo bénéficie d'une vue sur les gratte-ciels de Hong-Kong.
Depuis sa chambre au 25ème étage de l'hôtel, Hugo bénéficie d'une vue sur les gratte-ciels de Hong-Kong. - Hugo Richir

C'est un confinement très particulier pour cet étudiant mayennais de 24 ans. Hugo Richir est à l'isolement dans une chambre d'hôtel de 12 mètres carrés pendant trois semaines en attendant de pouvoir rejoindre l'entreprise dans laquelle il sera en stage pendant cinq mois. 

Un bracelet relié à une application mobile

La chambre d'hôtel, située au 25e étage, est à la charge de cette entreprise spécialisée dans l'informatique. La province chinoise compte un peu plus de 200 décès pour 7,5 millions d'habitants, les contaminations se font rares mais le protocole est l'un des plus stricts au monde. "La procédure depuis que j'ai mis un pied à Hong Kong ressemble à de la science-fiction, avec des centaines d'agents de santé à la descente de l'avion, c'était un parcours du combattant." 

Hugo est obligé de porter ce bracelet connecté à une application mobile durant les trois semaines d'isolement.
Hugo est obligé de porter ce bracelet connecté à une application mobile durant les trois semaines d'isolement. - Hugo Richir

Après le résultat négatif de son test PCR, Hugo a été emmené dans cet hôtel dédié à l'isolement des étrangers par une navette affrétée par l'État chinois. Il porte désormais un bracelet, relié à une application mobile. "Avoir un bracelet et un téléphone connecté en permanence me semble assez logique en Chine, mais ce qui était impressionnant c'est que ça marche vraiment comme un bracelet électronique. Quand je suis arrivé dans l'hôtel, j'ai dû passer mon bras contre les murs pour délimiter la zone de ma chambre !"

6 mois de prison si l'étudiant sort de sa chambre

Le jeune Mayennais risque 2.500 euros d'amende et 6 mois d'emprisonnement s'il franchit la porte de sa chambre avant la fin des 21 jours d'isolement. Chaque matin, son petit déjeuner l'attend, accroché à sa porte. "Vers midi, c'est pareil, on m'apporte le repas et à chaque fois que j'ouvre ma porte, il n'y a personne qui me le donne, on me l'accroche pour ne pas avoir de contact avec l'extérieur du tout."

Un affichage sur la porte de la chambre d'hôtel mentionne les 2500 euros d'amende et les six mois de prison que risque l'étudiant s'il sort de sa chambre.
Un affichage sur la porte de la chambre d'hôtel mentionne les 2500 euros d'amende et les six mois de prison que risque l'étudiant s'il sort de sa chambre. - Hugo Richir

Hugo garde un lien avec sa famille grâce aux réseaux sociaux, avec six heures de décalage horaire. Il pourrait en profiter pour passer ses journées à regarder des séries mais le futur expert en informatique ne chôme pas. "Je peux travailler à distance donc j'ai commencé mon stage depuis la chambre d'hôtel, et j'essaye de faire du sport car l'immobilité peut être un frein, il faut garder la forme !" L'étudiant est prévoyant et a emmené son tapis de gym dans ses bagages. 

Arrivé le 10 avril, Hugo pourra sortir de son isolement le 1er mai. Il a prévu de négocier avec les autorités sur place pour pouvoir mettre le nez dehors à minuit pile le 1er mai. 

L'étudiant doit prendre sa température deux fois par jour et le noter sur cette fiche.
L'étudiant doit prendre sa température deux fois par jour et le noter sur cette fiche. - Hugo Richir
Choix de la station

À venir dansDanssecondess