Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Une truffe sauvage découverte à Paris : " Le Périgord n'a pas à se faire de bile sur la concurrence de Paris "

vendredi 22 décembre 2017 à 21:33 Par Aurore Richard, France Bleu Périgord

Marc-André Sélosse est professeur au Muséum d'Histoire naturelle. Ce vendredi 22 décembre, il a authentifié une truffe sauvage découverte sur le toit végétalisé d'un hôtel parisien. C'est la première fois qu'il voit cela mais cette découverte ne l'étonne pas tant que cela.

Le champignon noir a été découvert au pied d'un charme
Le champignon noir a été découvert au pied d'un charme © Radio France - Franck Daumas

Marc-André Sélosse, professeur au Muséum d'Histoire naturelle, n'a pas authentifié n'importe quelle truffe ce vendredi 22 décembre. Une truffe sauvage de 21 grammes a été découverte sur un toit végétalisé, à Paris ! 

" C'est _la première fois que j'entends parler de ça_, ce n'est pas vraiment le genre de choses que l'on cherche sur les toits de Paris", reconnaît le chercheur. Pourtant, il estime que cela n'a rien d'étonnant non plus. 

Paris, nouvelle terre de truffes ?

Ce sol végétalisé réunit plusieurs atouts qui ont permis la pousse de ce champignon noir, découvert au pied d'un charme. " Ce sol est chauffé par dessous puisqu'il est sur un immeuble. Il est très drainant pour éviter que l'eau s'accumule. Il y avait du granulat calcaire", analyse Marc-André Sélosse. 

Ces éléments lui laissent même penser que l'on pourrait trouver d'autres truffes sauvages sur les terrasses végétalisées parisiennes.     " Je ne serais pas du tout étonné que l'on puisse en faire quelque chose. Après, je ne pense pas que le Périgord ait à se faire de bile sur la concurrence de Paris en terme de production ", souligne-t-il.