Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

L'aigle échappé du parc animalier d'Argelès-sur-Mer retrouvé sain et sauf

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

Cet aigle américain avait été emporté par une bourrasque lors d'une démonstration vendredi après-midi. Il a finalement été retrouvé ce samedi matin par un des fauconniers à une vingtaine de minutes en voiture du refuge animalier Aigles de Valmy. Le rapace est en bonne santé.

Roc a été emporté par une bourrasque ce vendredi après-midi
Roc a été emporté par une bourrasque ce vendredi après-midi - Maxime Turquer

Argelès-sur-Mer, France

C'est l'emblème des Etats-Unis : Roc, un Pygargue à tête blanche âgé de huit ans était parti du parc animalier Les Aigles de Valmy, à Argelès-sur-Mer, ce vendredi après-midi. Il a été retrouvé samedi matin par une dresseuse, à une vingtaine de minutes de voiture du parc. Elle l'a repéré peu après 10 heures, alors que le rapace planait en altitude et l'a appâté avec de la nourriture. Il est en bonne santé.

Incapable de chasser

L'oiseau de 2 mètres 40 d'envergure, à la queue blanche et au corps marron, ne s'était pas échappé volontairement explique son fauconnier, Maxime Turquer : "Lors de la première démonstration vers 14h30, un vent de mer a commencé à souffler. Au moment où Roc devait se poser sur son perchoir, _une rafale l'a poussé haut dans le ciel et il n'a pas pu freiner_"

Le rapace s'était donc envolé au-delà du site. "Avec de la chance il reviendra au parc de lui-même, mais _dans la nature il a très peu de chances de survie_, s'inquiétait Maxime Turquer. Il a été élevé en captivité donc il ne sait pas chasser, il n'a pas cet instinct"

Ne pas lui donner à manger ou l'attraper

Les recherches se sont concentrées dans le secteur d'Argelès. Le rapace était facilement reconnaissable, avec deux lanières de cuir pendant à ses pattes

"Si les gens lui donnent à manger, il va se percher sur une branche très haute pour digérer, pendant plusieurs heures, avec un stress supplémentaire pour lui", indiquait Maxime Turquer. Une seule chose à faire : "le garder à l’œil et appeler le parc pour qu'on vienne le récupérer"

Choix de la station

France Bleu