Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un bar éphémère à Montbozon en Haute-Saône pour ne pas perdre la licence IV

-
Par , France Bleu Besançon

Colette et Jean-Claude ont pris leur retraite il y a 5 ans, mais ils n'ont pas réussi à vendre leur bar restaurant hôtel. Pour ne pas perdre leur licence IV, ils ouvrent 5 jours en ce mois d'août.

Bar éphémère à Montbozon en Haute-Saône.Les propriétaires partis à la retraite n'ont pas réussi à revendre le bar restaurant hôtel.Pour ne par perdre leur Licence IV ils ouvrent 5 jours tous les 5 ans
Bar éphémère à Montbozon en Haute-Saône.Les propriétaires partis à la retraite n'ont pas réussi à revendre le bar restaurant hôtel.Pour ne par perdre leur Licence IV ils ouvrent 5 jours tous les 5 ans © Radio France - Jean-François Fernandez

Montbozon, France

A Montbozon en Haute-Saône, les clients reprennent la direction du comptoir au Bar Hôtel Restaurant « le relais de Montbozon". L'établissement est pourtant bien fermé depuis 5 ans, date à laquelle Colette et Jean-Paul ont décidé de prendre leur retraite. Mais depuis 5 ans, les propriétaires n'ont pas réussi à trouver un repreneur. C’est une particularité bien Française, pour ne pas perdre la licence IV qui autorise de vendre des boissons alcoolisées, il faut ouvrir au moins 5 jours tous les 5 ans.

Bar éphémère à Montbozon en Haute-Saône.Les propriétaires partis à la retraite n'ont pas réussi à revendre le bar restaurant hôtel.Pour ne par perdre leur Licence IV ils ouvrent 5 jours tous les 5 ans - Radio France
Bar éphémère à Montbozon en Haute-Saône.Les propriétaires partis à la retraite n'ont pas réussi à revendre le bar restaurant hôtel.Pour ne par perdre leur Licence IV ils ouvrent 5 jours tous les 5 ans © Radio France - Jean-François Fernandez

Colette et Jean-Paul ont installé une ardoise sur la devanture, à la place du panneau « A VENDRE », il y est à présent indiqué que le bar éphémère est ouvert de 16h à 19h30, jusqu'au 14 août. 

Les clients sont au rendez-vous 

Il n'y a pas eu besoin de faire beaucoup de publicité, la nouvelle à vite fait le tour du village, et les anciens clients sont revenus. Ils veulent avant tout revoir Colette et Jean-Paul, mais aussi participer à cette ouverture exceptionnelle d'un bar éphémère.

Bar éphémère à Montbozon en Haute-Saône. - Radio France
Bar éphémère à Montbozon en Haute-Saône. © Radio France - Jean-François Fernandez

Dès le premier après-midi d'ouverture, la salle du bar est déjà bien remplie. Parmi les clients il y a Marie-Claude l'ancienne boulangère. Marie-Claude a cessé sont activité de boulangère il y a 15 ans, mais elle est toujours propriétaire des murs de la boulangerie. Il y a eu deux boulangers qui lui ont succédé, mais le dernier a fermé, et Marie-Claude cherche elle aussi un repreneur.  

Bar éphémère à Montbozon en Haute-Saône - Radio France
Bar éphémère à Montbozon en Haute-Saône © Radio France - Jean-François Fernandez

La boulangerie se situe juste de l'autre coté du parking du Relais de Montbozon."C'était des bons clients, ils n'ont jamais manqué de pain" explique Marie-Claude l'ancienne boulangère.

5 jours d'ouverture, mais que les après midis

Colette et Jean-Paul ont travaillé pendant des années, mais ils profitent à présent de leur retraite bien méritée. On le sait, la restauration n'est pas de tout repos. Alors puisque la réglementation les oblige à ouvrir 5 jours tous les 5 ans pour ne pas perdre leur licence IV, cela se fait à leur rythme. Le bar éphémère est ouvert de 16h à 19h30 "pour ne pas perdre nos habitudes de retraités" confie Colette. 

Revenir dans ce bar restaurant hôtel fermé est un crève coeur pour Colette. Elle y revient pourtant de façon régulière pour que l'établissement ne se dégrade pas. "En hiver on remet un peu de chauffage si nécessaire" explique Colette. En attendant de trouver un repreneur, c'est un fardeau financier pour ce couple de retraités. Même s'il n'y a plus de rentrée d'argent, il y a les impôts à payer et l'entretien. "Avec cet argent jeté en l'air on pourrait partir en croisière tous les ans" ajoute Colette qui explique que l'établissement a un bon potentiel avec la situation géographique de Montbozon entre Besançon et Vesoul, et aucune concurrence sur plusieurs kilomètres.

Les anciens clients reviennent

Le Bar Restaurant Hôtel était un commerce qui comptait dans la commune, la friture de carpe y était réputée.

Colette et Jean-Paul servent Gilbert, un ancien client  - Radio France
Colette et Jean-Paul servent Gilbert, un ancien client © Radio France - Jean-François Fernandez

Gilbert a déménagé, il habite désormais dans le Doubs, mais lorsqu'il à su que Colette et Jean-Paul ouvraient un bar éphémère pour une semaine il est venu. Il explique que "c'est pour revoir les anciens propriétaires, et passer un petit moment ensemble". Des clients qui envisagent de revenir le dernier jour pour une ambiance qui promet d'être festive.

Ecouter le reportage

Bar éphémère à Montbozon en Haute-Saône. - Radio France
Bar éphémère à Montbozon en Haute-Saône. © Radio France - Jean-François Fernandez