Insolite

Un bistrot de quartier berruyer reçoit (par erreur) les honneurs du guide Michelin

Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry et France Bleu mercredi 15 février 2017 à 17:26

Le bouche à oreille est ouvert tous les midis, du lundi au vendredi.
Le bouche à oreille est ouvert tous les midis, du lundi au vendredi. © Radio France - Sarah Tuchscherer

Le Bouche à oreille, simple bistrot de quartier sans prétention, situé dans un quartier résidentiel de Bourges, s'est retrouvé pendant plusieurs jours dans la liste des restaurants étoilés au guide Michelin. La patronne a apprécié le coup de pub.

Combien de restaurants s'appellent "Le bouche à oreille" en France ? Un certain nombre sans doute, et cette homonymie est à l'origine d'une drôle de confusion. Pendant plusieurs jours, le Bouche à oreille, situé au numéro 7 de la route de la chapelle à Bourges, figurait dans la liste des restaurants classés une étoile sur le site du guide Michelin, à la place d'un autre établissement, portant le même nom, également situé rue de la chapelle, mais cette fois en région parisienne, dans l'Essonne, sur la commune de Boutervilliers.

Le site de Michelin mentionnait deux adresses étoilées à Bourges : le Cercle et le Bouche à oreille - Aucun(e)
Le site de Michelin mentionnait deux adresses étoilées à Bourges : le Cercle et le Bouche à oreille - © Capture d'écran Guide Michelin

Plat du jour à dix euros

Le Bouche à oreille de Bourges n'a pourtant rien d'un restaurant gastronomique. L'établissement tenu par Véronique Jacquet est un sympathique bistrot de quartier, ouvert tous les midis, et qui accueille une clientèle essentiellement composée d'ouvriers : "L'esprit ici, c'est que la porte est ouverte à tout le monde. On fait une cuisine rapide, maison, buffet à volonté, plat du jour, dessert". Le tout pour une dizaine d'euros.

Véronique, la patronne et sa cuisinière, Pénélope. - Radio France
Véronique, la patronne et sa cuisinière, Pénélope. © Radio France - Sarah Tuchscherer

Une clientèle de fidèles

Cette histoire, c'est un bon coup de pub, mais pas question pour Véronique de changer de façon de travailler : "Je continuerai à travailler comme avant", affirme la patronne. Ca tombe bien, car la formule convient très bien à ses clients, comme José, artisan : "Je viens ici chaque fois que je suis sur un chantier pas trop loin. Véro accueille ses clients avec une grande chaleur. On n'a même plus envie de partir !" Manuel est tout aussi enthousiaste : "Si on vient là, c'est qu'il y a une raison. Elle est gentille". Quand on lui demande si la nourriture est à la hauteur d'un restaurant gastronomique, le maçon jette un œil à son assiette de lasagnes et répond : "Non, un restaurant étoilé et de la cuisine traditionnelle pour ouvriers, ça n'est quand même pas pareil".

Mercredi soir, le nom du "Bouche à oreille" de Bourges figurait toujours dans la liste des restaurants une étoile sur le site internet de Michelin. Il n'est en revanche pas mentionné dans la version papier du célèbre guide rouge disponible en librairie. Contacté par France Bleu Berry, Michelin n'a pas souhaité répondre à nos questions.

A midi, le restaurant attire de nombreux artisans travaillant dans les environs. - Radio France
A midi, le restaurant attire de nombreux artisans travaillant dans les environs. © Radio France - Sarah Tuchscherer