Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Un bus collector qui circulait à Toulouse dans les années 1960 refait surface

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Un bus dit Chausson qui roulait dans Toulouse dans les années 1960 et 1970 vient de revenir sur le site de Langlade. Une fois rénové, il complètera la collection de l'association de sauvegarde de Tisséo. Jusque-là, le seul bus Chausson conservé à Toulouse avait été détruit par la catastrophe d'AZF.

Il a besoin d'un petit nettoyage mais il a encore fière allure le bus Chausson.
Il a besoin d'un petit nettoyage mais il a encore fière allure le bus Chausson. - ASPTUIT

Après 44 ans d’absence, un bus Chausson est arrivé ce mardi 2 mars en porte-char au dépôt de bus de Langlade, au sud de Toulouse. En provenance de Labarthe-Inard dans le Comminges où un particulier l'avait aménagé comme bureau-caravane, il vient compléter la collection de bus "vintage" des années 1960 de l'association de sauvegarde du patrimoine des transports urbains et interurbains de Toulouse (ASPTUIT). 

Le bus est arrivé en camion porte-char depuis le Saint-Gaudinois.
Le bus est arrivé en camion porte-char depuis le Saint-Gaudinois. - ASPTUIT

Un bus avec un conducteur et un receveur

L'ancêtre de Tisséo et de la Semvat, la STCRT (Société de transports en commun de la région toulousaine) disposait de 41 autobus Chausson, acquis entre 1962 et 1965. Après avoir été réformés en 1976, ces bus avaient été envoyés à la casse, rachetés par d'autres réseaux ou comme celui-là acquis par des particuliers. 

Un seul exemplaire avait été conservé au dépôt de Langlade comme souvenir. Il a été soufflé par l'explosion voisine d'AZF en septembre 2001.

Le bus sauvegardé en service commercial dans les années 60, ici l'arrêt place des Carmes.
Le bus sauvegardé en service commercial dans les années 60, ici l'arrêt place des Carmes. - ASPTUIT

Ce modèle vert et crème, repeint en rouge brique en 1969, avait la particularité d'avoir une cabine de receveur, celui qui vendait les tickets et vérifiait la validation, située à l’arrière du bus. À l'époque, ce receveur commandait aussi l’ouverture et la fermeture des portes, en donnant un signal sonore au conducteur. Les voyageurs montaient à l'arrière et sortaient par l'avant ou le milieu du véhicule. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess